Recherche

L'AFM revoit le traitement logistique de ses dons

Publié par le

L'Association Française contre les Myopathies vient de confier à Safig le traitement des dons du Téléthon pour les trois années à venir. Avec à la clé une nouvelle solution logistique complète.

  • Imprimer


En 1998, le Téléthon a généré plus d'un million cinq cent mille dons, dont plus de 85 % réceptionnés dans les dix premiers jours. Sachant par ailleurs que le volume général doit être traité sur une période maximale de trois mois, qu'en 1998 1,2 million de promesses sont arrivés par téléphone, 54 000 par Minitel ou Internet, que 98 % des flux ont concerné des chèques bancaires, que 2 000 paiements ont été effectués en espèces et que sont arrivés près de 15 000 chèques étrangers ou mandats internationaux on mesure mieux l'ampleur de la logistique de traitement des flux à mettre en place. L'AFM vient donc de retenir Safig, pour les trois années à venir, pour mettre en place une nouvelle solution. Celle-ci regroupe le traitement logistique des dons (promesses et chèques), la constitution de la base de données donateurs, l'édition et l'expédition des reçus fiscaux et un centre d'appels dédié.

Traitement des chèques par l'image


Pour l'association, Safig va notamment mettre à profit son expérience en matière de reconnaissance automatique de caractères, technologie utilisée, par exemple, pour le traitement quotidien de 4 millions de chèques. Après reconnaissance automatique des montants manuscrits, 95 % des chèques seront scannés, post-marqués et ensuite remis en banque. La saisie des adresses des donateurs s'effectuera ensuite à partir de l'image des chèques scannés ou des bulletins de promesses sur les plate-formes de vidéo codage de la société. La transmission des fichiers image aux différents centres de traitement régionaux de Safig permettant d'améliorer la production et d'accélérer la remise en banque des dons. Safig prévoit une capacité de production minimum de 60 000 documents par jour pour un effectif devant atteindre, dans les premiers jours de l'opération, près de 110 personnes. Les flux restants seront traités de manière spécifique et ce, par une cellule permanente "Courrier/ Téléphone", d'une dizaine de personnes, qui prendra en charge les cas particuliers (chèques étrangers, espèces ), les appels post-Téléthon, la gestion des impayés, la réclamation des reçus fiscaux Quant à la base de données donateurs, elle sera réalisée à partir de l'outil de gestion de Safig, Sigma. La collaboration entre l'AFM et Safig a débuté en mai dernier, un test complet de la solution étant réalisé dès le mois d'octobre.

FRANÇOIS ROUFFIAC

Le registre des risques

Le registre des risques

Le registre des risques

Le registre des risques permet d'agréger en un document unique la totalité des risques identifiés pour un projet. Il facilite par ailleurs la [...]

Data Marketing : collecter la bonne donnée

Data Marketing : collecter la bonne donnée

Data Marketing : collecter la bonne donnée

Des millions de données on et off line sont à la disposition des marketeurs et leur collecte est devenu un enjeu majeur pour les entreprises. [...]

Comment devenir un social media manager à succès

Comment devenir un social media manager à succès

Comment devenir un social media manager à succès

Le site spécialisé Mashable a demandé à 14 jeunes entrepreneurs américains de donner le trait de personnalité idéal du social media manager. [...]