Recherche

Kompass : 100 000 e-adresses à louer

Publié par le

Avec une base annoncée de 100 000 adresses électroniques, dont 50 % concernent des entreprises de plus de 200 salariés, Kompass prétend au rôle titre sur le marché de l'e-mail B to B.

  • Imprimer


Le marché, encore balbutiant, de l'e-adresse B to B compte un nouvel acteur. Kompass lance son offre e-mailing, avec l'objectif de pouvoir proposer une base de 100 000 adresses électroniques, dont la moitié concernant des entreprises de plus de 200 salariés. Pour constituer cette base, la société a en fait ajouté un champ à sa grille de qualification. La collecte s'opérant ainsi indifféremment pour les données off et on line. Par téléphone, courrier, sur le terrain et en ligne. La base Kompass commercialisée à des fins de marketing direct compte aujourd'hui 500 000 entreprises et 850 000 décideurs avec une quasi-exhaustivité sur les entreprises de plus de 200 salariés. Pour ces entreprises de plus de 200 personnes, Kompass recenserait en moyenne une dizaine de noms de dirigeants. Quant aux entreprises dont les données off line seraient complétées par des adresses e-mails, elles seraient environ au nombre de 20 000.

Un routeur et un seul


« Il faut savoir que 60 % des sociétés de la base ne communiquent qu'une adresse e-mail d'entreprise et pas d'adresses personnalisées », signale Eliette Frances, responsable du département marketing direct. « L'adresse e-mail pourra être requêtée à partir de n'importe quel index. Inversement, on pourra retrouver tous les critères recensés à partir de l'adresse électronique », souligne Philippe Leroux, directeur des ventes. Les adresses e-mails ne seront commercialisées qu'à la location. Excepté un routeur partenaire, toujours le même, nul n'aura accès de manière tangible aux données de la base d'adresses e-mails. Celles-ci ne sortiront pas des machines de Kompass, qui en conservera ainsi la maîtrise et aura un droit de regard systématique sur la teneur des messages adressés. Les adresses seront louées à partir de 0,30 euro (1,10 F) pour une adresse seule, jusqu'à plus de 2 euros (13,12 F) pour une adresse e-mail avec restitution de la fiche complète concernant l'entreprise. Deux euros, c'est deux fois plus que le tarif unitaire d'une fiche extraite de la base Kompass. Un surcoût de taille justifié par une dimension comportementale : lorsqu'un client demande à exploiter les données d'une fiche à partir d'une adresse électronique, c'est parce que le message adressé par mail a fait mouche, que la cible a cliqué sur le lien proposé et qu'il s'agit donc d'un prospect chaud. Une information qui vaut bien, assure-t-on chez Kompass, un doublement du tarif. Quant aux objectifs commerciaux de l'éditeur sur ce marché de l'e-mailing, ils ne seraient pas précisément quantifiés. « Personne ne sait encore ce que sera ce marché dans quelques mois », lance Philippe Leroux.

Muriel Jaouën

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Le réseau social Twitter a annoncé, fin septembre, de nouvelles fonctionnalités pour aider les marques à adresser leur relation client en ligne. [...]

Kompass étoffe LAB@SE

Kompass étoffe LAB@SE

Kompass étoffe LAB@SE

Accompagné de ses partenaires, Kompass International enrichit la base de données e-mail B to B "LAB@SE" de plus de 150 000 adresses.

Nickel : un vrai compte dès 12 ans

Nickel : un vrai compte dès 12 ans

Nickel : un vrai compte dès 12 ans

Compte Nickel s'ouvre aux mineurs dès 12 ans. Après 18 mois d'existence et 160 000 comptes ouverts, le trublion bancaire ambitionne d'ouvrir [...]