Recherche

J. M Bruneau : clic, paper and mortar, deuxième !

Publié par le

En lançant une nouvelle version de son site, le vépéciste B to B ajoute à son dispositif de vente à distance un support "complémentaire et supplémentaire".

  • Imprimer


Le 11 septembre dernier, le leader en France de la vente à distance de matériel et de fournitures de bureau lançait une nouvelle mouture de son site web, jm-bruneau.fr. Nouvelle mouture mais véritable naissance, tant il est vrai qu'entre cette version et celle créée en 1996, la disparité a eu le temps de s'affirmer. D'une vitrine institutionnelle, le vépéciste, qui fut le premier sur son marché à investir dans le Web, est passé à un véritable site marchand, interactif, et exhaustif, puisque jm-bruneau.fr recense la totalité de l'offre du vépéciste, soit quelque 10 000 références. « Nous sommes entrés dans l'ère du clic, paper and mortar. Le papier et le Web, dans les premiers temps, se feront la courte échelle. La supplantation du premier par le second se fera sans doute un jour en partie. Reste à savoir à quelle échéance : trois ans, cinq ans, dix ans... Le site est d'abord un outil complémentaire au papier, et ensuite, n'en doutons pas, un outil supplémentaire », affirme Alain Cheille, directeur des opérations clientèle de J. M Bruneau, qui édite trois catalogues papier généralistes, ainsi que 25 supports annexes.

NUMÉRO INDIGO SPÉCIFIQUE


Mêmes garanties, même niveau de service, même intégration du back-office et du fulfillment et, sensiblement, même panier moyen : le site de J. M Bruneau, conçu avec l'agence Triel, ne bouleverse en rien les attentes et habitudes des adeptes du catalogue papier. Pour mieux identifier leur comportement, l'entreprise a néanmoins mis à leur disposition un numéro Indigo spécifique et, dans un premier temps seulement, dédié sur le centre d'appels une équipe (d'une dizaine de conseillers clientèle au jour du lancement) chargée de traiter leurs demandes avant de les ventiler sur les autres services. Quant aux applications de Web call center, le vépéciste a d'ores et déjà pris toutes les dispositions technologiques pour les mettre en oeuvre quand le besoin s'en fera ressentir.

Muriel Jaouën

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Le magasin du centre commercial Saint-Lazare Paris a été sélectionné pour un pilote permettant à Undiz d'évaluer les bénéfices apportés par [...]