Recherche

Internet séduit toujours plus d'annonceurs

Publié par le

L'Internet Advertising Bureau France et le Syndicat des Régies Internet ont présenté conjointement les résultats du baromètre semestriel sur les investissements publicitaires on line, réalisé par TNS Media Intelligence.

  • Imprimer

Cette étude inscrit définitivement Internet comme un média central au coeur des campagnes plurimedia, avec une part de marché de 14,7%, pour la première fois au-dessus du média radio (13,3%). La presse et la télévision, pour leur part, dépassent les 30%. Sur le premier semestre 2008, les investissements publicitaires sont en hausse de 38,1% avec un montant brut total de 1,8 MdE investis sur cette période (contre 1,2 MdE sur la même période en 2007).

Le Web, moteur de croissance. Internet affiche la plus forte progression des médias et constitue le moteur de croissance du marché français. «Avec le développement de l'ADSL, le Web touche des millions de Français. De plus, c'est un média interactif, créatif, qui affiche une liberté de ton, comparé aux autres médias et un atout économique évident», déclare Eric Trousset, directeur Marketing Pôle Investissements Publicitaires de TNS Media Intelligence. C'est pourquoi il séduit de plus en plus d'annonceurs. Le budget moyen investi est de 563 000 euros. La preuve par les chiffres avec une progression unique de 32% (taux de présence 2 fois plus important que celui de la télévision et la radio). Autre fait marquant, sur les 3 357 annonceurs actifs, plus d'un tiers sont nouveaux. Y compris les plus gros investisseurs comme Procter?& Gamble et Beiersdorf. Dans le détail, les secteurs leaders continuent leur progression, avec en tête les Télécoms (12,3%), le Voyage et Tourisme (12,2%) et la Finance-assurance (11,1%). D'autres secteurs, déjà installés, voient leur part de marché progresser. Ainsi, l'Energie (+ 6 points), l'Immobilier (+ 5,3 points), les organismes humanitaires (+ 5,6 points) et la Santé (+ 4,9 points).

Le VADiste 3 Suisses sort du Top 10 (en 2007: 6e avec 6,048 millions d'euros investis) tandis que Procter & Gamble et Beiersdorf font leur apparition.

@ TNS Media Intelligence / IAB-SRI

Le VADiste 3 Suisses sort du Top 10 (en 2007: 6e avec 6,048 millions d'euros investis) tandis que Procter & Gamble et Beiersdorf font leur apparition.

Néanmoins, la croissance du marché publicitaire plurime- dia est décevante avec une croissance de 6,6% pour un montant équivalent à 12,5 MdE, contre 11,7 MdE au 1er semestre 2007. «Cela est dû en partie à la conjoncture», confirme Luc Tran Thang, président du SRI. «Lorsqu'une entreprise connaît des difficultés, c'est souvent la publicité qui en fait les frais en premier!», conclut Eric Trousset.

Claire PHAM

Mesure mobile: 4 standards passés au crible

Mesure mobile: 4 standards passés au crible

Mesure mobile: 4 standards passés au crible

En 2016 les investissements publicitaires mobiles depasseront 100 milliards de dollars l international Mais si les budgets augmentent comment [...]

Brand content: quand la marque devient contenu

Brand content: quand la marque devient contenu

Brand content: quand la marque devient contenu

La reussite une association marquecontenu tient l affinite naturelle mais est aussi le fruit une construction dans la duree Comment reussir [...]

Réussir une campagne de social selling en 9 étapes

Réussir une campagne de social selling en 9 étapes

Réussir une campagne de social selling en 9 étapes

Comment faire du social selling son meilleur atout l occasion de la publication du Guide Internet Marketing 2017 EBG decrypte les differentes [...]

5 réseaux sociaux sur lesquels communiquer

5 réseaux sociaux sur lesquels communiquer

5 réseaux sociaux sur lesquels communiquer

Quel reseau social choisir et surtout comment communiquer dessus Et si avenir etait dans les challengers l occasion de la sortie de son guide [...]