Recherche

Internet, média sous-estimé

Publié par le

Mieux cerner les perceptions de création publicitaire on line, tel était le souhait de MSN. Confiée à Ipsos, l'étude a analysé les regards croisés de 150 directeurs artistiques et annonceurs

  • Imprimer


4Mieux cerner les perceptions de création publicitaire on line, tel était le souhait de MSN. Confiée à Ipsos, l'étude a analysé les regards croisés de 150 directeurs artistiques et annonceurs. Principales conclusions de cette enquête : Internet reste un média mal connu des professionnels de la communication. Bien que 51 % des interviewés déclarent décliner leur campagnes publicitaires en ligne, 66 % s'avouent novices dans ce domaine. Par ailleurs, si 79 % du panel reconnaissent que l'interactivité d'Internet constitue un véritable atout en matière de créativité publicitaire, de nombreuses contraintes sont évoquées : au premier rang desquelles figure la faiblesse de l'audience, citée par 53 % des sondés. Vient ensuite la difficulté de ciblage, pointée du doigt par 45 % d'entre eux. Chiffres qu'il convient toutefois de pondérer par la flagrante méconnaissance de la puissance d'Internet. En effet, 73 % des sondés sous-estiment le nombre actuel d'internautes en France. Pour 43 % du panel, ils sont moins de 10 millions, autrement dit moins de la moitié de la population réelle ! De quoi expliquer le manque d'intérêt des directeurs artistiques pour ce média : seuls 28 % des ces professionnels utilisent Internet comme source d'inspiration, 64 % préférant consulter la presse. Pour autant, certaines révélations laissent entrevoir des perspectives encourageantes. Interrogés sur les principaux atouts d'Internet en tant que média créatif, 55 % des professionnels soulignent son caractère multimédia, 54 % évoquant la liberté de ton et 44 % l'attractivité des coûts de production. Autre point important : pour 43 % des sondés, la création on line est jugée tout aussi créative que sur les autres médias. En témoigne la volonté, pour 62 % des directeurs artistiques, de se former aux techniques de la création publicitaire on line. A mettre en perspective avec les attentes exprimées des directeurs de la communication qui plaident pour un interlocuteur unique dans ce domaine, quel que soit le format, on ou off line. Enfin, questionnés sur les facteurs qui contribueront au développement de la pub on line, 87 % du panel ont plébiscité le haut débit qui permet d'optimiser les possibilités techniques de la création on line.

Nathalie Carmeni

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Le 22 juin, l'IREP, le CESP et l'IAB consacraient leur journée à la mesure du digital. Avec un focus particulier sur le ROI du traitement des [...]