Recherche
Se connecter

Internet en 2000 : l'effet Napster

Publié par le

Avec 20 % de taux de pénétration, Internet prend son essor en France. Même si son usage a connu une certaine stabilité de janvier à décembre 2000. L'un des freins reste la tarification trop élevée des connexions téléphoniques. Avec l'arrivée d'offres de connexion à haut débit, la donne devrait changer.

  • Imprimer


En décembre 2000, l'audio-vidéo représentait 64 % des volumes transférés sur Internet. Cet "effet Napster", du nom de la solution de téléchargement de fichiers musicaux sur Internet, NetValue l'a mesuré dans son étude du bilan sur l'utilisation de l'Internet, en France, qui se démocratise. Pour preuve, une augmentation de 56,7 % du nombre de connectés au siècle dernier. Avec un taux de pénétration de 20 %, la France rattrape son retard, même si elle est encore loin derrière l'Allemagne (30 %) la Grande-Bretagne (36 %) ou encore le Danemark (55 %). « Une tendance générale : au fur et à mesure que le taux de pénétration augmente, il en va de même de la consultation à domicile. » Pour Bernard Ochs, vice-président de NetValue, les entreprises, en restreignant la liberté de navigation des employés au bureau, en sont en partie responsables. 60 % des utilisateurs sont des hommes, un ratio qui n'évolue pas. « Les femmes ont une approche pragmatique de l'Internet, précise Bernard Ochs, et la contrainte du coût de la durée de connexion nuit à la fréquentation du Web. » Reste que l'on assiste à une augmentation de la fréquentation dans les tranches basses des revenus. Quant aux usages, même si le nombre de jours de connexions reste stable, les internautes passent plus de temps sur le Web. L'évolution du nombre de sessions (20 par mois en décembre contre 16,3 en janvier), traduirait l'effet pervers de la tarification téléphonique : les internautes se déconnectent pour arrêter le compteur.

6 % DE CONNECTÉS AU HAUT DÉBIT


Si le mail reste l'activité principale (60 %), l'usage de l'audio-vidéo a presque doublé, passant de 4,5 à 7,8 %. L'e-commerce reste stable, mais les connexions sécurisées sur les sites marchands n'ont cessé d'augmenter. Les internautes achèteraient-ils plus ? Au hit parade des secteurs du e-commerce pour le mois de décembre, "Musique et littérature" passe en tête avec 29,2 %, suivi des galeries commerciales qui passent de 15,6 % en janvier 2000 à 21,8 % en décembre. Cette étude aborde également la problématique du haut débit (câble, ADSL, numeris, satellite). Elle note que 6 % des foyers y sont connectés. Ce sont les "early adopters" de l'Internet qui l'utilisent. Avec une sur-représentation des hommes, des 50/64 ans, des foyers d'Ile-de-France et des foyers sans enfants. Et une sur-utilisation d'Internet : 119 % en nombre de sessions, 128 % en termes de durée et 100 % en pages vues. Reste maintenant, pour que l'Internet haut débit se démocratise, qu'apparaissent des offres de connexion abordables. A la rentrée prochaine ?

Olivier Brusset

La rédaction vous recommande

Etude de cas : le site Showroomprivé
Etude de cas : le site Showroomprivé

Etude de cas : le site Showroomprivé

Par Limelight Networks

Pour cet acteur europeen de la vente evenementielle en ligne il faut etre certain que les consommateurs puissent passer leurs commandes quand [...]

Sur le même sujet

La brand safety, bientôt incontournable ?
Média
La brand safety, bientôt incontournable ?

La brand safety, bientôt incontournable ?

Par Laurence Moisdon

La brand safety est devenue un enjeu majeur, surtout après les scandales de YouTube et Facebook. Quels sont les outils que les régies, annonceurs [...]

AppNexus lance Guaranteed Views
Média
AppNexus lance Guaranteed Views

AppNexus lance Guaranteed Views

Par La rédaction

AppNexus lance une nouvelle fonctionnalité de sa marketplace, permettant l'achat d'impressions publicitaires visibles sur internet à grande [...]