Recherche

Internet au cœur du programme Flying Blue

Publié par le

Un an après la fusion de Fréquence Plus et de Flying Dutchman, une première campagne de renouvellement de cartes est menée par Rapp Collins Paris avec le Web en point d'orgue.

  • Imprimer


Le 6 juin prochain, Flying Blue fêtera son premier anniversaire. Issu de la fusion de Fréquence Plus (Air France) et Flying Dutchman (KLM), ce programme rassemble, aujourd'hui, plus de 11 millions de membres ! « Nous enregistrons 100 000 nouveaux venus par mois, alors que nous prévoyions 70 000 inscriptions mensuelles. Depuis un an, nous avons attiré 1,2 million de nouveaux adeptes », se réjouit Jean-François Darbier, responsable communication et fidélisation chez Air France. Flying Blue compte 40 % de ses adhérents en France et 60 % dans le reste du monde, soit près de 230 pays. « Nous avons maintenu tout le programme en six langues institutionnelles : français, anglais, allemand, italien, néerlandais et espagnol. Avec une particularité au Japon où tout est rédigé dans la langue et nous espérons en faire de même en Chine », souligne Jean-François Darbier. La communication papier est donc très complexe à gérer. D'où la volonté des deux compagnies de faire de la “e-transformation” un axe de leur stratégie relationnelle. Une résolution que l'on retrouve dans la campagne de renouvellement des membres Elite (niveaux Silver, Gold et Platinium) imaginée par l'agence Rapp Collins Paris. Multicanal, elle comprend un mailing contenant les nouvelles cartes et la mise en place d'un site événementiel, mis en ligne jusqu'au 30 juin (qui pourrait être pérennisé) et décliné en quatre versions selon les niveaux de cartes. « Il est possible, depuis l'un des sites, de découvrir les autres espaces afin de rendre attractifs les différents niveaux », explique Raphaëlle Begue, directrice commerciale chez Rapp Collins Paris. Pour l'heure, 30 % des adhérents ont demandé à être “e-transformés” et reçoivent leurs relevés de miles et newsletters par e-mail. « La base Flying Blue dispose de 45 % d'adresses e-mails valides et 50 % des adhésions au programme se font via le Net », précise Jean-François Darbier. Bonus miles en cas “d'e-transformation”, Web Awards (promotions exclusivement on line), cartes d'embarquement imprimables… Air France place Internet au centre de son business.

Céline Oziel

Flying Blue va succéder à Fréquence Plus

Flying Blue va succéder à Fréquence Plus

Flying Blue va succéder  à Fréquence Plus

Après leur fusion en mai 2004, Air France et KLM vont rapprocher leurs programmes de fidélité respectifs en créant en commun Flying Blue.