En ce moment En ce moment

Il était une marque : le parti de la marque

Publié par le

Une agence de communication opérationnelle dédiée à la marque. C'est le vœu des deux fondateurs d'Il était une marque : Alain Murcia et Jean-Paul Dupuy.

  • Imprimer


Après une expérience acquise dans les “grandes” agences de communication opérationnelle, leurs managers ressentent, à leur tour, le besoin de créer leur propre structure. Sans doute pour retrouver des entités à taille plus “humaine” et pratiquer le métier comme ils le souhaiteraient. Après Ebb and Flow, Matching Communication, Passage Privé…, voici maintenant Il était une marque, lancée en janvier 2003. Les fondateurs affichent, à eux deux, un beau parcours : Alain Murcia, ex-directeur de création associé de Nouveau Siècle, après Rapp Collins, Wunderman (là où il a rencontré son associé), Médiavente, D interactive, et Jean-Paul Dupuy, ex-manager de TBWA/DRM, après un poste de directeur associé chez Everest, qui succédait à DraftWorldwide, Wunderman et Maxicolor, où il a débuté. Le capital d'Il était une marque se répartit à 60 % pour Alain Murcia et 40 % pour Jean-Paul Dupuy. « Le couple gros annonceur/ grande agence tend à disparaître. Les gros annonceurs peuvent faire appel à un éventail de plusieurs petites agences spécialisées », commentent les deux directeurs associés. Pour l'agence, qui se veut résolument agence de communication opérationnelle, tout est parti du concept de “langage de marque”, c'est-à-dire aller au plus profond de la marque pour avoir une communication distinctive. « Il faut identifier pleinement la marque pour que chaque création lui colle à la peau », expliquent les deux fondateurs. Pour cela, l'agence a développé une méthodologie bien spécifique qui passe par des études, du benchmarking, la définition du profil de la marque, mais aussi par la rencontre des responsables terrain et de ceux qui font la marque. « Nous sommes un prestataire de services, poursuivent-ils, nous n'avons pas une vision de l'agence comme détentrice d'un savoir exclusif. » Poussant jusqu'au bout leur logique, ils souhaitent consacrer 80 % de leur temps à leurs clients. « Nous voulons appliquer la substantifique moelle de notre métier, à savoir le conseil, la réflexion stratégique et la création », indiquent-ils. L'agence reste très discrète sur le nom de ses clients. On apprendra seulement qu'elle est présente en B to B, dans le secteur des laboratoires pharmaceutiques, l'abonnement presse, la distribution, le crédit et la VPC. Ses domaines d'intervention : communication de conquête, de fidélisation, création de trafic, animation points de vente, stimulation de réseau. Pour l'instant, Il était une marque comprend six personnes et devrait faire évoluer sa structure, mais attention, tout en gardant une taille raisonnable (15/20 personnes). L'objectif prévu pour sa première année d'existence est de réaliser entre 200 et 300 000 euros de marge brute.

Sophie Mensior

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

Les gains de budget de la semaine (12 au 16 février 2018)
Agences
Les gains de budget de la semaine (12 au 16 février 2018)

Les gains de budget de la semaine (12 au 16 février 2018)

Par La rédaction

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]

Emakina s'offre l'agence new-yorkaise Karbyn
Agences
Emakina s'offre l'agence new-yorkaise Karbyn

Emakina s'offre l'agence new-yorkaise Karbyn

Par Amélie Riberolle

Le groupe belge renforce sa présence américaine avec l'acquisition de 100% des parts de l'agence numérique via sa filiale The Reference.