Recherche
Se connecter

Histoire d'adresses : rien que du B to B

Publié par le

Trois spécialistes du fichier fondent Histoire d'adresses, qui propose d'apporter conseil, audit, analyse et courtage d'adresses dans le Business to Business.

  • Imprimer


Si l'univers du fichier B to C connaît une forte concurrence, un nombre moindre d'acteurs évolue dans le B to B. C'est donc sur ce créneau que s'est positionnée la nouvelle société Histoire d'adresses, qui réunit Marlène Berger (ex-Médiaprisme), Patricia Deudon (ex-BCA) et Emma Fernandez (ex-Médiaprisme). Outre une activité de courtage et de conseil en plan fichiers, la société fondée il y a tout juste un an, propose une “labellisation des fichiers”. « Nous regardons si les prérequis pour avoir un fichier B to B de bonne qualité sont réunis », indique Patricia Deudon. La méthode analyse d'abord le fichier sous l'aspect juridique: est-il déclaré à la Cnil? Puis, avec l'aide du cabinet d'avocats Staub & Associés, Histoire d'adresses procède à un audit “légal” : les mentions légales, le bon de commande, la collecte de données et la mise sur le marché, tous ces aspects sont-ils en règle avec la législation? La société effectue ensuite une analyse structurelle de la base (RNVP) et enfin une analyse de l'actualisation des données. Une fois l'audit global réalisé, est décerné le “label HDA”. But du jeu : avoir une qualité égale, une homogénéité et une reconnaissance mutuelle. Parallèlement Histoire d'adresses commercialise en exclusivité : le fichier Bernard (produits d'hygiène), qui comprend 200 000 adresses, Dassel (casseroles), une base de 45 000 groupeuses d'achat, NM Médical (matériel médical) qui compte 95 000 adresses et Otto Office (mobilier de bureau, groupe 3 Suisses International), 100 000 adresses. La toute nouvelle société n'en reste pas là : elle a conçu un mailing groupé pour trois annonceurs, toujours B to B : Ipsopresto, EBP et Secap. Envoyé à 15 000 exemplaires en test, sur une cible de créateurs d'entreprise, il devrait faire l'objet d'une deuxième vague en septembre-octobre, avec cinq annonceurs. Histoire d'adresses, qui doit clôturer son premier bilan fin 2005, pense réaliser des objectifs supérieurs à ceux fixés au départ.

Sophie Mensior

La rédaction vous recommande

Attention aux robots et trafic malveillant
Attention aux robots et trafic malveillant

Attention aux robots et trafic malveillant

Par Limelight Networks

Les failles de securite ont un impact sur la reputation de votre marque et 40 des consommateurs declarent ne plus operer de transactions sur [...]

Sur le même sujet

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens
Média
JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

Par Clément Fages

JCDecaux va déployer une centaine d'écrans digitaux dans les vitrines parisiennes de Monoprix. L'afficheur dispose ainsi pour la première fois [...]

La croissance du marché publicitaire chute de 2%
Média
La croissance du marché publicitaire chute de 2%
the_lightwriter - Fotolia

La croissance du marché publicitaire chute de 2%

Par Laurence Moisdon

Le bump (baromètre unifié du marché publicitaire de France Pub, l'IREP et Kantar media) publie ses résultats du premier trimestre 2018. Les [...]

20 Minutes prend le virage du Digital First
Média
20 Minutes prend le virage du Digital First

20 Minutes prend le virage du Digital First

Par Laurence Moisdon

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé le 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement [...]