Happy veut que ses clients l'aiment un peu, beaucoup, passionnément...

Publié par le

L'enseigne de vente de fleurs discount vient de lancer sa toute première carte de fidélité qui propose un programme à la mécanique simple et ludique.

  • Imprimer
La marguerite qui s'effeuille au gré des achats récompense le client fidèle.

La marguerite qui s'effeuille au gré des achats récompense le client fidèle.

Créé il y a 17 mois par Monceau Fleurs, le fleuriste discount Happy aspire aujourd'hui à fidéliser sa clientèle et créer du trafic dans ses 20 magasins en France. Pour ce faire, l'enseigne vient de lancer sa toute première carte de fidélité. «Nous avons été très sollicités par des spécialistes des programmes de fidélité en tout genre, explique Jean-Philippe Lajambe, dg d'Happy. Mais ils nous proposaient des solutions trop complexes et nous souhaitions une mécanique simple et concrète qui récompense rapidement et régulièrement les clients fidèles.» L'enseigne permet désormais à tous les clients intéressés de disposer d'une carte illustrée d'une marguerite pourvue de six pétales à effeuiller au gré de la consommation. Au bout de six achats, le client bénéficie d'un bon de réduction de 5 euros ou d'un cadeau au logo Happy. «Ce programme ne vise pas à renseigner une base de données comportementales, à l'instar des pratiques de la grande distribution par exemple, poursuit Jean-Philippe Lajambe. Nous cherchons juste à recueillir les adresses mails de nos clients afin d'instaurer avec eux une relation en ligne.» Ainsi les quelque 38000 adhérents de ce programme de fidélité reçoivent une newsletter comportant les nouveautés et les avantages qui leur sont réservés. «Ce programme devrait nous permettre, à moindre coût, de créer une véritable «tribu» autour de l'enseigne. Nous possédons un blog qui permet à nos clients d'échanger des conseils sur les fleurs», conclut le directeur général d'Happy.

Points clés

- Création de l'enseigne Happy: 2006.
- 20 magasins à Paris et en région.
- 38 000 adhérents au programme de fidélité.

Isabelle Sallard

Sur le même sujet

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Retail
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Retail
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]