Recherche

Grap et Gidès intègre Carat France

Publié par le

L'agence conseil en médias marketing direct passe sous le contrôle de Carat France. Les deux nouveaux partenaires pourront échanger leurs savoir-faire respectifs.

  • Imprimer


Une page se tourne pour l'agence nordiste de conseil en médias marketing direct, Grap et Gidès, fondée il y a dix ans. Philippe Poumaere, son président-directeur général et fondateur a cédé ses parts à Carat France. Pour quelles raisons la centrale d'achat de Marcq-en-Barœul a-t-elle renoncé à son indépendance ? «L'an dernier, nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 300 millions de francs en brut Secodip et engrangé 28 nouveaux clients, dont France Loisirs, Tellit, Téléshopping... Nous rentrons dans la cour des grands avec de gros annonceurs. Nous sommes forcés de leur amener un "plus", et je ne pouvais l'obtenir qu'au travers d'un grand groupe. Carat, c'est l'assurance d'un développement, notamment à l'international», explique Philippe Poumaere. Grap et Gidès devient donc la septième filiale de Carat France, après Carat 2010, Carat Prospective, Carat Expansion, MCI/AEA, SFPD et Cyclades. «Pour Carat, il s'agit de la première acquisition extérieure depuis la loi Sapin», fait remarquer Philippe Poumaere. La centrale spécialisée dans le marketing direct pourra bénéficier du savoir-faire de Carat Expert, structure transversale de 65 personnes chargée de l'analyse et des statistiques, subdivisée par média : Carat TV, Carat Presse, Carat Affichage et Carat Multimédia. «Ce groupe a une connaissance des médias que l'on a moins en termes d'audience, de typologie de chaque support : qui sont les lecteurs, comment sont regardés les écrans publicitaires télévisés...», poursuit Philippe Poumaere. Par ailleurs, il se déclare content d'être proche de Consodata, dont Carat est actionnaire. Première application : l'installation d'une borne Consodata à Marcq-en-Barœul. «Aujourd'hui, ce que nous voulons, c'est apporter un soutien permanent à nos annonceurs pour l'optimisation du franc investi dans les grands médias», ajoute-t-il. Mais les partenariats marchent dans les deux sens, et Carat pourra aussi bénéficier de l'expertise marketing direct de Grap et Gidès, qui traite et centralise les résultats de ses annonceurs dans une base de données, et qui travaille beaucoup en aval et en amont du plan presse ou télévision. D'autant que Grap gère un peu plus de 50 % de l'achat d'espace MD en presse et en télévision, le reste étant disséminé entre les autres centrales. Quant à l'organisation, elle ne change pas pour l'instant : Philippe Poumaere reste P-dg et membre du conseil d'administration de Grap et Gidès, son équipe reste à Lille, seul le bureau parisien animé par Joël Méplain a intégré les locaux de Carat à la Défense.

SOPHIE MENSIOR