Recherche

Grand Prix, Prix B to C

Publié par le

Trois questions à... Sandra Laille, responsable E-Net chez Siemens Business Service

  • Imprimer

Pourquoi avoir choisi l'outil de programmation Esual ?


Nous avons eu un coup de foudre pour la technologie Esual. Cet outil d'animation permet une programmation très rapide et peu coûteuse, spécialement intéressante pour le marketing direct. Photos comprises, la création (mail HTML, Java et texte) a été réalisée en deux jours. L'e-mail n'était pas "lourd" car nous avons juste envoyé le texte. D'excellente qualité visuelle, les animations sont stockées sur un serveur et sont téléchargées quasi instantanément à l'ouverture du message.

Quelles contraintes créatives aviez-vous ?


Nous devions rester dans le cadre des éléments de communication déjà diffusés sur le SL45, dont nous avions déjà testé avec succès le visuel dans une campagne brut. Le slogan, "Bien plus qu'un téléphone", et le logo, "Siemens, soyez inspirés", devaient être repris tels quels.

Quels sont les éléments de la création qui expliquent son succès ?


Je crois que c'est la 3D - 18 photos circulaires enchaînées - qui donne l'impression de toucher le produit. Grâce à la fluidité du mouvement rendue à l'image, on peut presque le manipuler virtuellement en appuyant sur les flèches de rotation, une fonctionnalité qui plaît beaucoup à notre cible de néomaniaques.

Delphine Sauzay

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Les difficultés qui touchent le secteur de la mode à petit prix (fermeture de nombreux magasins du groupe Vivarte, notamment) perdurent. L'enseigne [...]

Les 10 idées marketing (7-11 nov.)

Les 10 idées marketing (7-11 nov.)

Les 10 idées marketing (7-11 nov.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: des licornes font office de chauffeurs Uber pour Coca-Cola, [...]

Kiabi passe en mode Big data

Kiabi passe en mode Big data

Kiabi passe en mode Big data

Le pionnier français du prêt-à-porter à petits prix a été la première enseigne du secteur à initier, en 2016, un Big Data Challenge. Une expérience [...]

Objets connectés : les Français encore frileux

Objets connectés : les Français encore frileux

Objets connectés : les Français encore frileux

Les objets connectés semblent encore avoir du mal à convaincre les Français. Principaux problèmes ? Le prix, l'obsolescence des technologies [...]