Glowria voit l'avenir sur grand écran

Publié par le

Le ciné-club en ligne renforce ses positions. Principaux objectifs : l'international, la conquête de nouveaux clients et l'intégration d'offres dématérialisées.

  • Imprimer


Deux ans après le lancement de Glowria, le cinéphile Mihai Crasneanu semble avoir prouvé la pertinence de son modèle de ciné-club sur Internet. A l'origine de ce projet, une idée plutôt ambitieuse : proposer à la location le catalogue de DVD le plus important de France, et toucher toute la population nationale. Pari réussi à en juger par les résultats positifs de la jeune pousse. A commencer par l'offre : elle s'est considérablement enrichie, passant de 1 000 références initiales à plus de 6 000 titres actuellement (hors films X). C'est vingt fois plus que ce que propose un vidéo-club urbain dont l'offre porte, en moyenne, sur 300 références à la location. Ceci expliquant sans doute cela, Glowria a multiplié par dix son volume de location entre 2004 et 2005. Il revendique aujourd'hui une honorable audience de 500 000 visiteurs mensuels, un portefeuille de 16 000 clients abonnés à ses services et une rotation mensuelle permanente de 200 000 DVD chez ses clients. Plusieurs formules d'abonnement sont actuellement proposées aux DVDvores : forfait mensuel ou à l'année, en quantité limitée ou illimitée ; la tarification variant au gré des formules de façon à répondre à un maximum de besoins, des plus modérés aux plus effrénés.

Miser sur les accords avec les éditeurs


Bref, un franc succès, récompensé d'ailleurs une première fois en 2003 par un Trophée de l'amorçage décerné par le Capital IT, puis, en janvier dernier, par un Master de la création d'entreprise. Succès qui tient aussi aux choix de Mihai Crasneanu de puiser son fond de commerce directement auprès de tous les éditeurs de DVD - 170 sont actuellement partenaires du site -, cela afin de varier au maximum l'offre du catalogue, mais aussi pour éviter tout tribut à des grossistes intermédiaires. Fort de ses résultats encourageants, Glowria compte à présent accélérer son développement. Plusieurs leviers de croissance seront activés : à commencer par l'extension des accords stratégiques à de nouveaux éditeurs, notamment en Europe de l'Est où le P-dg compte poser les premiers jalons de sa stratégie d'expansion internationale. Toujours côté offre, le catalogue sera bientôt élargi aux jeux vidéo et aux œuvres musicales. Les efforts s'intensifieront également en marketing avec, à la clé, un budget de 2 millions d'euros consacré, en priorité, au recrutement de nouveaux clients via un mix marketing en ligne à base de liens promotionnels, d'affiliation et autres campagnes de visibilité sur de grands carrefours d'audience. Figurent également au programme des avancées technologiques dans le domaine du streaming vidéo, qui déboucheront, à terme, sur des offres de VOD (video on demand), de visionnage en streaming et de téléchargement en “progressiv download”. Autant de signes avant-coureurs d'une probable disparition du support physique.

Nathalie Carmeni

Autres articles

Havas Paris, cap sur le conseil
Agences
Havas Paris, cap sur le conseil

Havas Paris, cap sur le conseil

Par Mégane Gensous

L'agence du groupe Havas repense son organisation en 2018 pour capitaliser sur sa valeur ajoutée, le conseil, tout en bénéficiant des différentes [...]

Renault amorce un virage dans la presse avec le groupe Perdriel
Média
Renault amorce un virage dans la presse avec le groupe Perdriel

Renault amorce un virage dans la presse avec le groupe Perdriel

Par Mégane Gensous

Le constructeur automobile entre à hauteur de 40% au capital du groupe de presse éditant notamment Challenges, avec pour ambition de mettre [...]

Comment optimiser l'efficacité de ses posts à Noël?
Social media
Comment optimiser l'efficacité de ses posts à Noël?

Comment optimiser l'efficacité de ses posts à Noël?

Par Eloïse COHEN

Le nombre d'interactions sur Facebook et Instagram est, la semaine suivant Noël, au plus bas. Et ce, malgré une hausse de 40% de la production. [...]

FollowAnalytics lève 11 millions de dollars
Cross canal
FollowAnalytics lève 11 millions de dollars

FollowAnalytics lève 11 millions de dollars

Par La rédaction

FollowAnalytics lève 11 millions de dollars auprès d'Orange Digital Ventures. Et ce afin de financer le lancement d'un nouveau produit, d'accroître [...]

5 raisons de choisir Channable comme solution e-marketing !
Cross canal

Article écrit par Channable

Channable
5 raisons de choisir Channable comme solution e-marketing !

5 raisons de choisir Channable comme solution e-marketing !

Par Nathalie van der Linden

Un article écrit par Channable pour vous convaincre de choisir Channable ? D’accord c’est un peu comme si on se lançait des fleurs, mais on [...]

Les acteurs du social media en un coup d'oeil
Social media
Les acteurs du social media en un coup d'oeil

Les acteurs du social media en un coup d'oeil

Par Eloïse COHEN

Depuis 2008, l'évangéliste Brian Solis et l'agence JESS3 conçoivent the Conversation Prism, une cartographie des tous les acteurs qui font le [...]