Recherche

Glossaire

Publié par le


Additifs : matières premières auxiliaires et non cellulosiques introduites au cours de la fabrication du papier afin d'agir sur ses caractéristiques (résistance, opacité, état de surface, blancheur, etc.). Ce sont les charges, colles et les produits additionnels comme le sulfate d'alumine, les amidons, les agents de rétention et les colorants. Aplat : résultat de la qualité que le papier possède en présence de l'humidité ambiante. Certains papiers réagissent plus inégalement que d'autres, ce qui a pour effet de provoquer un gauchissement préjudiciable à une impression avec repérage. Blancheur : obtenue par l'utilisation de produits chimiques (chlore, oxygène, etc.) sur la pâte écrue et/ou d'adjuvants dans la composition de la couche. La blancheur affecte le contraste recherché lors de l'impression. Bouffant : voir main. Les papiers bouffants sont produits à partir de pâtes mécaniques et thermo-mécaniques et sont appelés "papiers avec bois". Brillant : est obtenu par l'utilisation d'additifs et le passage en supercalandres. Charges : elles sont minérales (talc, kaolin, carbonates, oxyde de titane). Utilisées pour le couchage, ces charges deviennent des pigments. Collage : utilisation d'émulsions colloïdales à base de résine naturelle ou synthétique, soit dans la pâte, soit à la surface du papier afin d'augmenter sa résistance à la pénétration de l'encre. Couchage : dépose sur l'une ou les deux faces de la feuille d'une composition de liants et de charges minérales destinée à en améliorer l'imprimabilité. Couchés machines : malgré cette appellation, ce sont des papiers qui peuvent être couchés indifféremment sur la machine à papier ou sur une coucheuse. Leurs particularités : bas de gamme et livrés en bobines. Epair : ou opacité, aspect du papier vu par transparence. Il est uni, fondu ou nuageux. Etat de surface ou grain : souvent confondu avec la main. Le grain du papier, qui dépend de la composition fibreuse et des traitements mécaniques, est relatif à son aspect plus ou moins lisse et non à son poids ni à son épaisseur. Faces : la face intérieure dite "côté toile" conserve la marque de la toile de fabrication. La face supérieure, dite "côté feutre", possède un état de surface plus régulier. Cette différenciation est néanmoins aujourd'hui en voie de disparition en raison de l'état d'avancement de la technologie papetière (formation double toile) et ne concerne pas le papier couché. FCR : fibres cellulosiques recyclables. Elles représentent près de 50 % de l'approvisionnement en fibres de toute l'industrie papetière française, industrie du carton comprise. Filigrane : dessin notable par transparence et laissé sur la bande de papier par un rouleau spécial dit rouleau filigraneur sur la machine à papier. Les vergeurs et lignes d'eau sont produits de la même façon. Grammage : masse par unité de surface d'un papier ou d'un carton. Elle est exprimée en grammes par mètre carré. Main : rapport épaisseur/grammage du papier. Plus le coefficient est élevé, plus la main ou le bouffant est grand (1,75 à 2,20 pour les papiers d'édition, par exemple). Lissé : en typo et hélio quasi exclusivement. Apprêt mécanique en supercalandres. Offset : papiers destinés à l'impression offset, apprêtés ou satinés, avec ou sans bois (pâte mécanique). Ils reçoivent néanmoins le plus souvent un traitement de surface léger. Opacité : voir Epair. Papiers avec bois : papiers fabriqués à partir de pâtes mécaniques ou thermo-mécaniques. Garantie de bouffant entre autres qualités. Papiers sans bois : papiers fabriqués à partir de pâtes chimiques (cuisson du bois). Papiers recyclés : papiers fabriqués avec une très forte proportion de fibres cellulosiques de récupération, désencrées ou non. Pigments : produits minéraux déposés sur la feuille pendant le process afin d'en améliorer l'état de surface. Résistance à l'arrachage : résistance de la surface de la feuille de papier à l'arrachage, provoqué au moment de l'impression, par la séparation du film d'encre et du papier. Le choix du papier, tout particulièrement en offset, doit intégrer un degré d'arrachage acceptable. Sens de fabrication : sens d'orientation des fibres lors de l'égouttage sur la toile de formation, appelé également sens machine en opposition au sens travers. La rigidité est plus grande dans le sens machine et le pliage plus facile. Par contre, le rainage est meilleur sens travers. TCF/ECF : Totally Chlorine Free et Elementary Chlorine Free. Indique le degré d'utilisation du chlore et des produits chlorés dans la fabrication de la pâte à papier. Seule la pâte TCF est 100 % sans chlore.

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Avec Nielsen Esports, l'analyste s'associe aux éditeurs de jeux et aux organisateurs de tournois pour offrir des données fiables à ses clients [...]

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Article écrit par Channable

Channable

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Le marché e-commerce est de plus en plus concurrentiel, la fidélité des clients baisse et ceux-ci se dirigent souvent vers les géants du e-commerce. [...]

Mailjet présente Station

Article écrit par Mailjet

Mailjet

Mailjet présente Station

Mailjet présente Station

Tout au long de l'été, Mailjet vous présente des startups venant de l'écosystème eFounders. Aujourd'hui, nous donnons la parole à Station.

Directeurs marketing: collaborez pour mieux créer

Directeurs marketing: collaborez pour mieux créer

Directeurs marketing: collaborez pour mieux créer
SFIO CRACHO - stock.adobe.com

De nombreuses études montrent les bienfaits d'une approche collaborative. Selon le cabinet Econsultancy par exemple, 79% des entreprises jugent [...]