Recherche

G&A se branche sur les nouvelles technologies

Publié par le

Développement d'un pôle marketing "on line", association avec IBM et Gemplus... G&A ne veut pas rater les évolutions futures du marketing direct.

  • Imprimer


L'agence nantaise G&A, qui possède également un bureau parisien, veut s'adapter aux mutations de son marché. Ce souci se manifeste notamment par l'embauche d'un ingénieur conseil en provenance d'IBM, Jean-Dominique Evain. Celui-ci, nommé directeur commercial de l'agence, a pour mission de développer un pôle "marketing on line", qui s'appuiera sur les services Internet, création, études marketing et marketing direct. Dans cette logique, G&A et IBM vont associer leurs efforts pour proposer des solutions complètes et ce, dans le but de booster les projets Internet dans la région Ouest, peu avancée dans ce domaine. L'agence a également passé un accord commercial avec Gemplus, le spécialiste de la carte à puce, pour proposer et gérer des programmes de fidélisation et de marketing one-to-one. Par ailleurs, G&A s'est doté d'un département senior consulting, qui souhaite adapter les stratégies marketing aux spécificités des plus de 50 ans. Le département études marketing a lui été renforcé par l'embauche de Katia Bernard, ex-Sofres, comme directeur conseil études. L'agence a vu aussi l'arrivée de François Cadou (ex-Rapp Collins, Directeam) en tant que directeur de la création et d'Olivier Dassonville comme Webmaster accrédité Microsoft Site Builder, et certifié par l'International Webmaster Association. G&A, spécialisée dans le marketing relationnel et dans la banque/assurance, a réalisé une marge brute de 18 MF en 1998.

Sophie Mensior