Recherche
Se connecter

Fromageries Bel : bienvenue au Club

Publié par le

Les 30 000 restaurants collectifs de France : telle est la cible que les Fromageries Bel veulent fidéliser avec le Club Bel Restauration. 1 500 professionnels se sont déjà laissés séduire. Objectif de cette année : 5 000 adhérents.

  • Imprimer


Les Fromageries Bel, qui distribuent les marques Kiri, La Vache qui rit, Cantadou ou Baby Bel, avaient un problème. Comment toucher les prescripteurs des restaurants collectifs (restaurateurs ou intendants) alors que leurs produits sont commercialisés par des grossistes indépendants ? Jérôme Santelli, directeur de l'agence Epicéa, qui travaille depuis six ans sur le budget promotionnel des Fromageries Bel, explique : « Auparavant, nous mettions seulement en place des opérations ponctuelles de promotion, mais il n'y avait pas de politique de fidélisation. » L'idée d'une carte de fidélisation gratuite mêlant services, informations et promotions a vite germé. « A l'exception du programme des Toques Vertes, mis en place par Bonduelle, il n'existe pas de programme de fidélisation à destination des 100 000 responsables de restaurants collectifs de France », poursuit-il. D'où la création, en 2001, du Club Bel Restauration. Avec pour stratégie de ne pas associer la quantité de produits Bel achetés par l'adhérent aux avantages de la carte. « C'est un club d'image et de services que nous ne souhaitions pas connecter aux ventes », précise Jérôme Santelli. Les privilèges, associés à la possession de la carte, vont de l'information sur les produits aux idées de nouvelles recettes, en passant par la mise en place de concours. Bel organise aussi des visites d'usines. « Il y a eu 250 demandes alors que nous ne disposions que de 16 places possibles. » Le Club compte aujourd'hui quelque 1 500 adhérents. Mais, pour sa deuxième année d'existence, Bel veut atteindre les 5 000 membres. Pour y parvenir, le dispositif de recrutement a été révisé. Outre des annonces dans la presse professionnelle (NéoRestauration et Cuisine Collective), le nouveau mailing de recrutement, contenant une enveloppe porteuse, un coupon-réponse, une plaquette de présentation ainsi qu'un chéquier du Club, a été diffusé à 30 000 exemplaires (soit le nombre de restaurants collectifs en France). Epicéa a prévu également de relancer l'impact de son mailing, vers la fin de l'année, via une opération de télémarketing. L'agence envisage enfin de mettre en place une lettre mensuelle d'informations qui relaierait le site internet des Fromageries Bel.

Muriel Rozelier

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

La brand safety, bientôt incontournable ?
Média
La brand safety, bientôt incontournable ?

La brand safety, bientôt incontournable ?

Par Laurence Moisdon

La brand safety est devenue un enjeu majeur, surtout après les scandales de YouTube et Facebook. Quels sont les outils que les régies, annonceurs [...]

Teads lance la publicité vidéo en réalité augmentée
Média
Teads lance la publicité vidéo en réalité augmentée

Teads lance la publicité vidéo en réalité augmentée

Par Clément Fages

À l'occasion des Cannes Lions, Teads dévoile un nouveau format de son inRead, qui ajoute la réalité augmentée à la vidéo. Burger King et Ray-Ban [...]

Displayce intègre l'IA à sa plateforme programmatique DOOH
Média
Displayce intègre l'IA à sa plateforme programmatique DOOH

Displayce intègre l'IA à sa plateforme programmatique DOOH

Par Clément Fages

Fort de ses partenariats avec des acteurs comme Publicis, Tradelab ou Amnet, Displayce intègre désormais l'intelligence artificielle au sein [...]