Fromageries Bel : bienvenue au Club

Publié par le

Les 30 000 restaurants collectifs de France : telle est la cible que les Fromageries Bel veulent fidéliser avec le Club Bel Restauration. 1 500 professionnels se sont déjà laissés séduire. Objectif de cette année : 5 000 adhérents.

  • Imprimer


Les Fromageries Bel, qui distribuent les marques Kiri, La Vache qui rit, Cantadou ou Baby Bel, avaient un problème. Comment toucher les prescripteurs des restaurants collectifs (restaurateurs ou intendants) alors que leurs produits sont commercialisés par des grossistes indépendants ? Jérôme Santelli, directeur de l'agence Epicéa, qui travaille depuis six ans sur le budget promotionnel des Fromageries Bel, explique : « Auparavant, nous mettions seulement en place des opérations ponctuelles de promotion, mais il n'y avait pas de politique de fidélisation. » L'idée d'une carte de fidélisation gratuite mêlant services, informations et promotions a vite germé. « A l'exception du programme des Toques Vertes, mis en place par Bonduelle, il n'existe pas de programme de fidélisation à destination des 100 000 responsables de restaurants collectifs de France », poursuit-il. D'où la création, en 2001, du Club Bel Restauration. Avec pour stratégie de ne pas associer la quantité de produits Bel achetés par l'adhérent aux avantages de la carte. « C'est un club d'image et de services que nous ne souhaitions pas connecter aux ventes », précise Jérôme Santelli. Les privilèges, associés à la possession de la carte, vont de l'information sur les produits aux idées de nouvelles recettes, en passant par la mise en place de concours. Bel organise aussi des visites d'usines. « Il y a eu 250 demandes alors que nous ne disposions que de 16 places possibles. » Le Club compte aujourd'hui quelque 1 500 adhérents. Mais, pour sa deuxième année d'existence, Bel veut atteindre les 5 000 membres. Pour y parvenir, le dispositif de recrutement a été révisé. Outre des annonces dans la presse professionnelle (NéoRestauration et Cuisine Collective), le nouveau mailing de recrutement, contenant une enveloppe porteuse, un coupon-réponse, une plaquette de présentation ainsi qu'un chéquier du Club, a été diffusé à 30 000 exemplaires (soit le nombre de restaurants collectifs en France). Epicéa a prévu également de relancer l'impact de son mailing, vers la fin de l'année, via une opération de télémarketing. L'agence envisage enfin de mettre en place une lettre mensuelle d'informations qui relaierait le site internet des Fromageries Bel.

Muriel Rozelier

Autres articles

Expérience client: Gagnez en proximité
Expérience client: Gagnez en proximité

Expérience client: Gagnez en proximité

Par

Le novembre Marketing et Mediapost organisent un petit dejeuner consacre l experience client et au necessaire rapprochement entre consommateurs [...]

Russell Stopford rejoint le PSG comme CDO
Russell Stopford rejoint le PSG comme CDO

Russell Stopford rejoint le PSG comme CDO

Par

Apres Neymar est ancien chief digital officer du FC Barcelona qui est recrute par le club de foot parisien

Dare.Win, l'entertainment comme religion
Dare.Win, l'entertainment comme religion

Dare.Win, l'entertainment comme religion

Par

Travailler ou amuser il faut choisir Pas chez DareWin qui fait depuis 2011 du divertissement son metier En plus de cinq ans des geants comme [...]

Sponsoring dans le foot: 4 idées reçues, mais fausses!
Sponsoring dans le foot: 4 idées reçues, mais fausses!

Sponsoring dans le foot: 4 idées reçues, mais fausses!

Par

Investissements lourds sans garantie de resultats ou qui dependent des performances de equipe Le sponsoring dans le foot longtemps ete vu comme [...]