Fraude sur Internet : le phénomène désenfle

Publié par le

Fia Net, spécialiste de l'assurance des sites marchands, vient de publier un livre blanc sur l'évolution de la fraude à la carte bancaire sur Internet. Réalisée sur 1 393 sites marchands assurés de Fia Net, l'étude couvre la période du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2003.

  • Imprimer


Pour la première fois depuis 2000, les indicateurs de la fraude à la carte bancaire s'affichent à la baisse. Une chute vertigineuse qui, en 2003, a atteint 40 % de volumes de transactions et 57 % de leur valeur, comparativement à 2002. Autre chute intéressante, celle du panier moyen des fraudes : c'est en 2002 qu'il avait atteint son plus haut niveau, 612 euros, avant de retomber, en 2003, à 437 euros, son plus bas niveau depuis 2000. Les marchands peuvent se réjouir de ces résultats, obtenus aussi grâce à leur vigilance. « En 2000, les marchands du Net ne plaçaient pas la sécurisation de leur plate-forme en tête de liste des priorités. Du coup, la fraude en valeur a été multipliée par neuf entre 2000 et 2002 », note David Botvinik, directeur général de Fia Net. Ce n'est qu'à partir de 2003 que le phénomène se contracte, avec 56,9 % de baisse par rapport à l'année précédente. Les raisons de ce repli ? Pour David Botvinik, elles sont à rechercher dans la professionnalisation des sites marchands qui se sont progressivement équipés de dispositifs sécuritaires renforcés.

La détection des fraudes en forte augmentation


En forte diminution aussi, le taux d'impayés bancaires. Il atteint 0,21 % des ventes en 2003 alors qu'il pesait encore 0,46 % en 2002. En parallèle, le nombre de fraudes détectées par rapport à chaque impayé subi s'affiche en constante progression sur la même période. En novembre 2003, ce ratio atteint 8,69, c'est-à-dire, pour chaque fraude subie, 8,69 tentatives de fraudes décelées. Un score réjouissant comparé à celui de 2002, d'à peine 4,19. Autre point positif : l'effet dissuasif qu'entraîne l'efficacité de la lutte contre la fraude. En témoigne le recul des tentatives de fraudes. Supérieures à 3 % des ventes jusqu'en août 2002, elles chutent à partir de septembre 2002 pour atteindre 1,63 % des ventes en 2003.

Principaux secteurs cibles


Quatre secteurs sont particulièrement concernés par le phénomène : en premier lieu le Tourisme. En 2003, il conserve sa palme de secteur le plus fraudé en valeur, avec un panier moyen record de 953 euros, 35 % du montant des fraudes et 20 % de leur nombre. La Téléphonie n'est pas en reste. Elle se place en tête du classement de la fraude en volume et représente en tout 10 % du montant des fraudes, mais 30 % du nombre de transactions frauduleuses. Ce que Fia Net explique par la faiblesse du panier moyen des fraudes dans ce secteur, de l'ordre de 179 euros. Enfin, le secteur du Matériel électronique et celui de l'Informatique, troisième et quatrième de la catégorie, pèsent respectivement 25 et 23 % du montant des fraudes.

Nathalie Carmeni

Autres articles

#Ecommerce : Vos CGV sont-elles conformes ?
#Ecommerce : Vos CGV sont-elles conformes ? #Ecommerce : Vos CGV sont-elles conformes ?

#Ecommerce : Vos CGV sont-elles conformes ?

Par

Le droit de la consommation na cesse devoluer ces dernieres annees Loi Hamon Loi Macron Loi pour une Republique Numerique du octobre 2016 La [...]

19 sites e-commerce sanctionnés par la DGCCRF !
19 sites e-commerce sanctionnés par la DGCCRF !

19 sites e-commerce sanctionnés par la DGCCRF !

Par

En ce debut 2017 ce nest pas moins de 19 sites marchands qui ont ete condamnes par la DGCCRF des amendes administratives pour un total de 24 [...]

L'assurance du rire
L'assurance du rire

L'assurance du rire

Par

Cette semaine dans ce premier numero de Panorama Pub on plonge dans le monde de assurance en mode franche rigolade On bien aime le Steeve [...]