Recherche

François davy. Du global au local

Publié par le

Pour affronter la concurrence, la direction du courrier de La Poste se dote d'un professionnel du marketing issu du privé. Les temps changent.

  • Imprimer


De prime abord, le parcours professionnel de François Davy semble classique pour un ingénieur agricole et alimentaire. Dix ans dans l'agroalimentaire, dans les groupes Bel, Nabisco et Danone, en charge des ventes puis du marketing. Première divergence, en 1996, il rejoint Schweppes France, comme directeur général. Premier challenge: réorganiser un groupe et lutter contre un leader hégémonique, Coca-Cola. Avec un certain succès, puisque, quand il quitte le groupe quatre ans plus tard, Schweppes a repris 3 points de part de marché et 2 points contre la marque d'Atlanta. Puis, c'est un nouveau pari, la direction de la division mobiles de Motorola France. A l'époque, Nokia dominait le marché. « Les analystes financiers pensaient qu'il valait mieux que la marque se retire de ce marché », précise-t-il. En quatre ans, il participe à une refonte totale de l'entreprise, réorganisée autour du client. Il y prendra pleinement part en devenant vice-président, en charge des comptes Vodafone et Orange au niveau mondial. Alors pourquoi accepter le poste de directeur marketing et commercial du courrier de La Poste? « Parce que c'est un vrai challenge à relever, avant la libéralisation totale et que, à titre personnel, j'y vois plus d'opportunités que de risques », répond-il. La Poste doit, pendant ce temps, mettre en ordre ses forces pour lutter contre la concurrence internationale, « passer d'une monoculture de production de services à une organisation qui intègre le client dans sa globalité ». François Davy voit l'irruption des nouvelles technologies, et même l'arrivée prochaine d'offres concurrentielles, comme une chance pour La Poste. La possibilité pour elle d'élargir son champ d'activité. Un tour de deux semaines sur le terrain l'a convaincu du potentiel et du capital de confiance exceptionnel de La Poste. Il pense à de nouveaux produits innovants, tels la conception de timbres sur Internet. Pas de doute, nous avons à faire à un professionnel du marketing. Et c'est bien normal.

Parcours

1978 : Responsable ventes Groupe Bel. 1987 : Directeur marketing et ventes division biscuit Danone. 1992 : Directeur marketing et ventes marques Liebig et Maille (Danone). 1996 : Directeur général Schweppes France. 2000 : Directeur général Mobiles de Motorola France. 2001 : Responsable France Espagne Portugal de Motorola. 2003 : Vice-président Motorola Inc, chargé des comptes Orange et Vodafone. 2004 : Vice-président de Motorola Europe, chargé des fusions acquisitions. 2005 : Directeur marketing et commercial du Courrier à La Poste.

Olivier Brusset

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21) Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.