Recherche

First Test recrute dans les salons de coiffure

Publié par le

Constituer une base de données comportementales à partir de la clientèle captive des salons de coiffure, c'est le pari que tente Hervé Pointillart avec First Test.

  • Imprimer


Une femme passe entre une et trois heures chez son coiffeur. C'est en faisant ce constat qu'Hervé Pointillart a imaginé de s'appuyer sur cette clientèle captive pour créer First Test, une société spécialisée dans la distribution de questionnaires comportementaux dans les salons de coiffure. Société dans laquelle Wegener Direct Marketing France a pris 40 %. Le principe est simple : un sac contenant un certain nombre d'échantillons de produits ou de magazines féminins est remis au coiffeur. Il le donne aux clientes et celles-ci, en échange, remplissent un questionnaire nominatif, portant sur leurs habitudes de consommation et situation sociale. « Nous n'effectuons pas de ciblage dans un premier temps, précise Hervé Pointillart. Le coiffeur choisit la cliente à qui il remet le sac. » Ce questionnaire a été lancé en test, en octobre et novembre 2000, dans 600 salons de coiffure. Une autre vague a été réalisée en juin 2001 sur 350 salons. Cette rentrée marque le lancement de la première vague en grandeur réelle. « Sur 50 000 salons en France, il y en a 20 000 qui comptent réellement. Nous distribuons nos questionnaires dans les 4 000 les plus représentatifs », explique Hervé Pointillart. De fait, ce sont 300 000 sacs d'échantillons qui sont déposés dans ces salons. La finalité, bien sûr, c'est de constituer une base de données comportementales. On en attendait pas moins de l'ancien directeur général de Claritas France. « L'originalité de la formule, c'est que l'on peut avoir des résultats après ciblage très rapidement, estime-t-il. En effet, sur 300 000 sacs distribués, si 150 000 ont entraîné la réponse au questionnaire, on dispose vite d'une base de données renseignée sur 150 000 foyers. Que l'on peut immédiatement interroger de nouveau sur les produits testés. » Le sac de cette première vague en grandeur réelle comporte des échantillons de lessive liquide Coral, de dentifrice Signal, de déodorant Rexona, d'un nouveau produit Nescafé et un exemplaire de Marie-Claire. Hervé Pointillart estime que la base de données First Test devrait être opérationnelle à la fin de l'année.

Olivier Brusset