Recherche

Fimatex/Boursorama : du bon usage des synergies

Publié par le


Trois mois après le rachat du site de Boursorama, la greffe opérée entre les deux entités s'avère providentielle pour les comptes de Fimatex. Le site de FinanceNet a confirmé la bonne santé de ses activités médias et a généré, au 2e trimestre 2002, 1,5 ME de chiffre d'affaires, dont 60 % sont issus de l'e-pub. Pour ces raisons, le groupe a décidé d'éclipser la marque Fimatex au profit de Boursorama dès la fin 2002 (en France). Par ailleurs, en dépit d'un contexte boursier funeste, le groupe a réussi à améliorer sa rentabilité. Alors que Fimatex, avant ce rachat, investissait la quasi-totalité de ses budgets de communication en publicité sur les pages de Boursorama, ces dépenses ont pu être réduites de 81,1 % dès le 1er semestre 2002. Conséquence : le niveau de pertes a diminué de 89,4 % sur cette période. Elles s'établissent à 2,90 ME contre 27,4 ME au semestre antérieur. Côté résultats, et compte tenu de la crise du secteur boursier, le groupe affiche une bonne résistance sur le 1er semestre 2002. La baisse du produit d'exploitation sur cette période a été contenue à 15,7 % par rapport au 2e semestre 2001, qui se bouclait à 28,7 ME contre 24,2 ME au 1er semestre 2002. Mieux, la part de marché du groupe a progressé de 3 points en France (23 %) et est restée stable en Allemagne (6 %). Enfin, dès le 3e trimestre, l'activité des comptes est repartie à la hausse, enregistrant un supplément de 25 % par rapport au trimestre précédent.

Nathalie Carmeni

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ? Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]