Recherche

Eurodirect Marketing entame sa deuxième vie

Publié par le

Avec le départ de Pierre Rapin de la présidence, c'est une page de l'histoire du groupe qui se tourne. Une histoire marquée ces derniers mois par une politique soutenue de croissance externe.

  • Imprimer


A la tête d'Eurodirect Marketing depuis 1995, Pierre Rapin a présenté le 1er septembre sa démission de ses fonctions de président-directeur général du groupe. Sur sa proposition, les administrateurs ont coopté et élu comme nouveau P-dg Alain Gazard, 50 ans, ancien directeur de la logistique du groupe Le Grand Livre du Mois. Jean-Yves Gaillard, 54 ans (ex-directeur général délégué au sein du groupe Atos), a pour sa part été nommé au poste de directeur général. Roland Kleis, 51 ans, qui a initié et dirigé durant vingt ans le développement du groupe sur ses sites alsaciens d'origine, est quant à lui en charge des activités d'Eurodirect Marketing en Ile-de-France. « Le départ de Pierre Rapin de la tête du groupe était prévu », explique-t-on chez Eurodirect Marketing. Il y a vingt ans de cela, l'actionnaire de référence, Exacta Marketing, aurait confié à Pierre Rapin trois missions : l'introduction en bourse, le déploiement du groupe, la succession.

Bourse, redéploiement, succession


L'introduction en bourse a eu lieu le 2 juillet 1996, date à laquelle Eurodirect Marketing fut coté au second marché de la Bourse de Paris. Aujourd'hui (derniers chiffres publiés, en juin 1998), l'actionnariat public représente 32,5 % du capital, devant les 2,5 % détenus par le management et derrière les 65 % aux mains d'Exacta Marketing. En ce qui concerne le déploiement du groupe, la politique d'Eurodirect Marketing, ces derniers mois, s'est en effet traduite par une série d'opérations de croissance externe : des prises de participation ont été réalisées au sein d'une dizaine de sociétés en 1997. Une stratégie qui a contribué à une progression de près de 28 % des activités du groupe, avec un gain de 50 millions de francs en chiffre d'affaires amenant ce dernier à 298,7 MF pour 1997. Sur le plan des résultats, les nouvelles acquisitions d'Eurodirect Marketing (40,1 millions de francs investis en 1997) ont grevé le résultat net de 1997 de 4,5 millions de francs, le ramenant à 7,9 MF. Quant à la succession, Pierre Rapin, âgé de 60 ans, a décidé de reprendre ses activités de conseil auprès de l'actionnaire de référence, Exacta Marketing.

Faire fonctionner le nouvel organigramme


« La mission de Pierre Rapin était en fait éminemment stratégique, précise-t-on chez Eurodirect. Celle d'Alain Gazard sera plutôt opérationnelle. Il faut maintenant faire fonctionner tout ça. » "Tout ça", c'est-à-dire le récent organigramme d'un groupe qui a clairement choisi la voie de la diversification, avec l'ambition affichée de devenir l'un des principaux acteurs du marché de la logistique en marketing direct. Aujourd'hui, le groupe se construit sur trois axes majeurs. L'adresse, avec la location, le traitement et la personnalisation, représente 28,5 % de l'activité. Eurodirect Marketing revendique le leadership sur le marché français de l'adresse (81,6 MF en 1997). Le message, avec le routage et l'éditique, pèse pour 64,1 %. En 1997, le groupe a routé près de 400 millions de plis. Le fulfillment représente pour sa part 7,5 % de l'activité. Cette volonté de compléter l'offre commerciale de base du groupe alsacien s'est également traduite par une implantation industrielle en Ile-de-France. « Lorsque Eurodirect Marketing était essentiellement un routeur de VPC, la localisation à l'Est de la France ne posait pas de problème dans le travail avec les grands vépécistes du Nord. Dès lors que le groupe s'est attaqué sérieusement au marché du routage en marketing direct, la présence en région parisienne, où se trouvent la plupart des donneurs d'ordres, s'est avérée nécessaire », souligne-t-on au siège. Eurodirect Marketing, après une première étape de redéploiement, entame donc une deuxième phase de son histoire, largement axée vers l'exploitation de ses diverses sociétés. Au siège du groupe, on affirme d'ailleurs qu'aucune acquisition de taille n'est prévue pour les prochains mois.

Les récentes prises de participation


Location d'adresse : Adress Media (51 % du capital), Syntone (100 %). Traitement de l'adresse et personnalisation : Eurodrescher (99,89 %), IOS (33,36 %), Drescher W (15 %). Routage : EIFA Diffusion (51,04 %), SMR (51 %), Syntone (100 %). Editique : Corus (95 %). Fulfillment : BS+ (65 %), Syntone (100 %), Actimail (74,67 %), SCI les Vignes Bobigny (60 %).

MURIEL JAOUËN

Calendrier de l'Avent du marketer: licorne (J-19)

Calendrier de l'Avent du marketer: licorne (J-19)

Calendrier de l'Avent du marketer: licorne (J-19) Calendrier de l'Avent du marketer: licorne (J-19)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

L'ancien PDG de France Télévisions est décédé le 3 décembre 2016 à Paris.

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Après le ice bucket challenge, place au mannequin challenge. Ce phénomène viral, qui a contaminé toute la sphère internet, consiste à se filmer [...]