Recherche

Etude. E-tourisme : le mortar fait de la résistance

Publié par le

Devenu le troisième mode de réservation des Français voyageurs, Internet s'impose en particulier en phase de préparation du voyage. Du chemin reste à parcourir pour transformer les visiteurs en consommateurs.

  • Imprimer


Secteur phare du e-commerce, le marché du voyage en ligne affiche une santé tonique qui se confirme d'année en année (environ + 40 % par an en moyenne), ainsi que le révèle la dernière étude Lastminute/TNS Sofres. L'institut dresse le bilan des comportements d'achat des Français qui voyagent. Principaux chiffres clés à retenir : en 2005, 27 % des Français utilisent Internet pour préparer leur voyage, mais seulement 16 % de la population finalisent la transaction en ligne contre 14 % un an plus tôt. La croissance de cette population apparaît d'autant plus molle que la fréquence moyenne des départs en voyage s'inscrit à la hausse. Entre 2003 et 2004, la moyenne annuelle de voyages par Français est passée de 3,6 à 4,2. L'agence de voyages traditionnelle reste donc le canal préféré de nos compatriotes, y compris auprès d'une large frange d'internautes. D'après l'étude, 45 % des Français et 39 % des internautes ayant acheté un voyage au cours des douze derniers mois se sont rendus en agence pour finaliser leur transaction. De son côté, le téléphone reste encore très apprécié des consommateurs de produits touristiques, 38 % des Français et 36 % des internautes acheteurs d'un voyage (sur les 12 derniers mois) l'ayant fait par ce biais. Ainsi, Internet n'arrive que troisième au classement des modes de réservation de voyages les plus pratiqués des Français. Même s'il reste, et c'est bien normal, le canal privilégié des internautes : 44 % de ceux qui ont acheté un voyage au cours des 12 derniers mois ont en effet opté pour Internet depuis la consultation jusqu'à la transaction. Cette population visite en moyenne 3,1 sites avant de concrétiser sa démarche d'achat d'un voyage. Mais quels sont les sites les plus utilisés par les Français préparant leur voyage sur Internet ? En tête, Voyages-sncf, qui capte 49 % de cette population, suivi de Lastminute et de ses marques (Degriftour, Travelprice, Lastminute.com) qui attirent 36 % de ce trafic et d'Opodo (+ Promovacances et Karavel) avec 30 % de visiteurs en phase de préparation de leur voyage. Quant aux raisons qui expliquent l'attrait des voyageurs pour la consultation des e-voyagistes, elles sont inhérentes à la nature même du canal électronique, jugé plus pratique, plus accessible et plus riche en termes d'offres. Notons d'ailleurs que la recherche de prix plus avantageux ne constitue plus la motivation principale. Une bonne nouvelle pour les acteurs économiques de ce marché parmi les plus compétitifs de l'Internet et qui témoigne de la maturité des internautes en matière de commerce électronique.

Chiffres clés


54 % de la population française est internaute en 2005 (46 % en 2004). 27 % préparent leur voyage par Internet (24 % en 2004). 16 % achètent leur voyage sur Internet (14 % en 2004).

Nathalie Carmeni

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.