Recherche
En ce moment En ce moment

Encart-net : pour faire vivre les marques sur le Net

Publié par le

Répondre aux problématiques de la présence des marques sur Internet : l'objectif de la société E-win qui entend, avec son produit clés en main, reproduire de manière ludique l'encart presse sur le Net.

  • Imprimer


Anciens responsables marketing de gammes ou de produits pour la plupart, les quatre fondateurs d'E-win ont eu l'idée, il y a un peu plus d'un an, de développer un produit spécifique destiné à "faire vivre les marques sur Internet". « Aujourd'hui, les annonceurs cherchent à différencier leurs actions marketing, avec des campagnes qui permettent en outre la mesure du retour sur investissement, estiment Emmanuel Deroude, directeur général, et Constantin Pellissier, directeur de la stratégie d'E-win. Ils cherchent aussi des idées pour construire des bases de données marketing et ne veulent pas perdre trop de temps avec différents prestataires. » D'où la mise au point d'un dispositif clés en main, constitué d'un plan de médiatisation et d'un mini-site. Baptisé "encart-net", il est opérationnel depuis fin mai dernier, après avoir été testé sur plus d'une vingtaine de campagnes. Reproduction, comme son l'indique, de l'encart presse sur le Net, encart-net est basé sur un software développé par E-win permettant de customizer la communication de l'annonceur à l'intérieur d'un format standard ; la société entendant développer le concept de "web industrialisé", accessible aux non-techniciens. L'aspect ludique étant une valeur sûre d'Internet, le mini-site va en fait habiller un jeu marketé, "brandé" à la marque du client. « Le jeu permet d'accélérer l'audience, considèrent les fondateurs d'E-win. A condition, dès la home page, de donner l'impression de délivrer de la valeur. » Contenant une bonne vingtaine de pages en HTML et Flash, l'encart-net apparaît sous forme de pop-up, en surimpression sur le site support, mais un pop-up volontairement non intrusif, l'internaute devant cliquer sur un bandeau pour le faire apparaître. Au-delà du jeu lui-même, le site peut contenir des informations sur la marque ou le produit, un film vidéo, un espace de dialogue..., permet l'envoi d'échantillons, le couponning électronique, dispose également d'un module de e-commerce, etc. « Avec ce produit, à la fois support de communication et outil de marketing direct, nous faisons l'amorçage d'une communication one-to-one, considère Emmanuel Deroude. L'encart-net étant également modulable afin de devenir un outil de fidélisation. » La base de données des répondants, qui appartient au client, peut ainsi permettre des encarts-net ciblés par segment ou la déclinaison d'une série d'encarts selon un processus itératif. Hébergé sur les serveurs d'E-win, l'encart-net peut être mis en ligne en une semaine ; la société disposant d'une force de frappe créative délocalisée en Asie, avec une dizaine de graphistes, spécialistes Flash... Ayant opté pour le principe du clés en main, E-win se rémunère de deux façons : une partie fixe de 12 000 €, comprenant le marketing opérationnel, la création et le développement du mini-site, la constitution de la BDD, le juridique, les analyses statistique... et une partie variable fonction, par exemple, de la bande passante, de la gestion des livraisons, des remboursements, des réponses aux mails... L'ensemble de ce processus, validé d'ailleurs par la Cnil, permet d'obtenir ce que les fondateurs d'E-win appellent des "CCQR", pour contacts ciblés qualifiés recontactables. « Sur l'ensemble de nos campagnes tests, 30 % des visiteurs uniques ont été convertis en CCQR, annonce Constantin Pellissier. C'est-à-dire qu'ils ont laissé leurs coordonnées complètes et sont d'accord pour être recontactés. » Suite aux tests, plusieurs campagnes ont déjà été menées avec l'outil optimisé, par exemple, en août-septembre pour Vizzavi (une campagne pour laquelle les internautes sont revenus en moyenne 26 fois pour jouer et ont envoyé quelque 1 000 e-mails, gérés par E-win) ou encore, en juin-juillet, pour le lancement de la Nouvelle Mini.

François Rouffiac

Cosmétiques : 7 marques de beauté qui font "mâle"!

Cosmétiques : 7 marques de beauté qui font "mâle"!

Cosmétiques : 7 marques de beauté qui font "mâle"! Cosmétiques : 7 marques de beauté qui font "mâle"!

Fini le temps ou les hommes se contentaient de apres rasage La beaute se conjugue desormais au masculin Un marche qui seduit les grands noms [...]

Presse magazine : As You Like devient Ohmymag

Presse magazine : As You Like devient Ohmymag

Presse magazine : As You Like devient Ohmymag

Prisma Media fusionne deux de ses marques print et web afin de creer une marque media performante aupres des femmes Millennials

Eram désirable aussi sur le Net

Eram désirable aussi sur le Net

Eram désirable aussi sur le Net

pres de 90 ans la marque Eram est numero Un en notoriete sur le segment des chaussures en France Renaud Montin directeur marketing et digital [...]

Événementiel : au plus près des clients !

Événementiel : au plus près des clients !

Événementiel : au plus près des clients !

Vivre une experience avec les marques Telle est attente phare du consommateur qui il apprecie etre connu et reconnu aime encore davantage redecouvrir [...]

Emarketing recrute un Directeur de Clientèle

Emarketing recrute un Directeur de Clientèle

Emarketing recrute un Directeur de Clientèle

Pour renforcer leur regie commerciale les marques media Emarketing Ecommerce et Relation Clients recherchent un Directeur de clientele en CDI [...]