Recherche

En se liant à FedEx, Chronopost atteint une dimension internationale

Publié par le

Le colis express : un marché qui devrait exploser avec la montée en puissance du e-commerce. Chronopost, en signant un accord avec FedEx, s'allie à l'un des leaders mondiaux dans ce domaine.

  • Imprimer


A partir du 1er janvier 2001, Chronopost, filiale colis et logistique de La Poste, assurera la collecte et la distribution des colis de FedEx en France et en Belgique et, à terme dans le reste de l'Europe. De son côté, Chronopost pourra bénéficier de l'infrastructure mondiale de FedEx. Permettant ainsi à La Poste de disposer d'une offre intercontinentale sur le colis express (moins de 350 gr, livré à J + 1). Un accord qui survient après des mois de négociations et qui remplace celui qui liait La Poste à TNT Express, filiale de transport express des Postes néerlandaises et qui arrivait à échéance à la fin de l'année. Cet accord permet à Chronopost d'utiliser le réseau aérien de FedEx et d'atteindre ainsi une réelle dimension internationale sur un marché soumis à la concurrence. Les grandes manoeuvres se poursuivent donc sur le marché mondial du colisage. La Poste réplique ainsi à ses principaux concurrents. La Deutsche Post d'une part, qui possède 25 % de DHL, leader européen du colis express ; TNT qui a signé un accord avec la Poste britannique et Singapore Post dans le domaine du courrier transfrontalier, et enfin Royal Mail, présent en France depuis deux ans et demi et qui a racheté le logisticien francilien CRIE. Le colis express ne représente que 4 % du chiffre d'affaires de La Poste française (100 milliards de francs au total) mais c'est un marché plein d'avenir, grâce notamment à l'apport du e-commerce, dont les besoins en logistique sont exponentiels. Pour FedEx, l'opération est également intéressante. L'Américain dispose ainsi d'une implantation accrue en France et en Belgique où Chronopost est respectivement numéro 1 et numéro 3. Reste à attendre la réaction des principaux concurrents de La Poste. Elle ne devrait pas tarder.

Olivier Brusset