Recherche

En route vers le cobranding

Publié par le

Le GIE Cartes Bancaires a levé, en janvier, l'interdiction du comarquage en France. Les modalités seront précisées d'ici la fin de l'année.

  • Imprimer

La décision était attendue depuis des mois. Le GIE Cartes Bancaires a enfin répondu à l'attente du secteur en levant l'interdiction du cobranding sur le marché français, l'un des derniers en Europe doté d'une telle réglementation. Dans le cadre du SEPA (Single Euro Payments Area), qui vise à harmoniser les paiements dans la zone Euro, le GIE vient donc d'ouvrir la voie vers l'association d'une marque et d'une carte de paiement universelle. Il faudra patienter encore avant de voir les premières initiatives éclore, car le GIE communiquera les dates et modalités d'application d'ici la fin 2007.

Les distributeurs seront probablement les premiers à offrir ce type de carte. Auchan, Carrefour et les Galeries Lafayette proposent déjà des cartes bancaires, sans leur nom adossé sur le support, et qui rapportent des avantages. «Ces réseaux ont déjà testé l'appétence de leurs clients. Le jour officiel de la levée, il leur suffira juste de changer le support plastique. Ces trois enseignes ont une longueur d'avance», anticipe Jérôme Chouleur, directeur commercial chez LaSer Cofinoga. Le groupe dispose déjà d'une forte expertise dans le cobranding avec de nombreuses cartes à l'international. Altenor Consulting, cabinet de conseil spécialisé dans la finance, constate un début d'effervescence, comme l'explique Benoît Lassara, son fondateur: «Nous sommes sollicités pour plusieurs projets. Entre la décision de se lancer et la mise en place, il faut compter environ neuf mois de travail.» Selon lui, le marché comptera 10 à 15% de cartes cobrandées ou affinitaires d'ici trois ans.

LaSer accompagne déjà des clients à l'étranger. Ici, la carte cobrandée Adams et Mastercard au Royaume-Uni.

LaSer accompagne déjà des clients à l'étranger. Ici, la carte cobrandée Adams et Mastercard au Royaume-Uni.

Jérôme Chouleur (LaSer Cofinoga):

«Le cobranding représente une nouvelle opportunité pour les distributeurs et les partenaires financiers.»

Céline Oziel

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]