Recherche

ETUDE EMA 2010: TENDANCES SUR LA COMMUNICATION PERSONNELLE ON LINE

Publié par le

Lancée à l'initiative de la Commission e-marketing du Syndicat national de la communication directe (SNCD), l'étude Email Marketing Attitude, menée pour la quatrième fois en France depuis 2006, questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à la communication personnelle en ligne. Réalisée en 2010 par Come&Stay, cette étude est une initiative commune du SNCD et de quatre de ses membres: Come&Stay, 1000mercis, Directinet/WDM et Performics, qui, chaque année et à tour de rôle, réalisent l'étude EMA auprès d'un échantillon représentatif d'internautes français.

L'édition 2010 met l'accent sur l'interaction entre e-mail marketing, réseaux sociaux et mobile. L'étude répond aux questions que se posent les marques sur l'attitude des internautes face à ces différents canaux de communication personnelle on line. Ainsi, elle leur permet d'affiner leur connaissance consommateurs et de baser leurs choix sur des faits quantitatifs et non sur des ressentis individuels.

Voici les six points-clés en matière d'usages et tendances de la communication personnelle on line de cette édition:

* un internaute sur deux recherche d'abord les promotions des marques. Les recevoir d'une marque est devenu la raison n° 1 de s'abonner à des newsletters e-mail. 58 % des internautes déclarent recevoir des e-mails commerciaux à contenu plus intéressant qu'il y a un an. Les efforts de pertinence des marques commencent à payer!

* Les deux tiers des internautes disent acheter à la suite d'un e-mail commercial. Près de 60 % achètent en ligne et 29 % effectuent des achats en magasin suite à la réception d'un e-mail commercial

* Le dialogue avec les consommateurs passe par la combinaison vertueuse entre réseaux sociaux et e-mail. 45 % partagent les messages à contenu pertinent via e-mail ou réseaux sociaux. 57 % des internautes stockent les e-mails commerciaux jugés intéressants

* 30 % des internautes surfent sur le Net depuis une plateforme mobile. 17 % ont accès à leurs e-mails via une plateforme mobile. 5 % déclarent le mobile comme étant la plateforme principale de consultation de leurs e-mails

* En moyenne, les internautes ont deux adresses e-mails, mais 46 % déclarent n'en avoir qu'une seule, et 61 % des autres privilégient une adresse principale, à 85 % ancienne de plus de deux ans.

Bruno Florence, président de la Commission e-marketing du SNCD, Florence Consultant.

Bruno Florence, président de la Commission e-marketing du SNCD, Florence Consultant.

* 80 % des internautes n'associent pas contenu commercial et spam. 72 % des personnes interrogées consultent les messages classés en «courrier indésirable». 55 % déclarent avoir reçu des messages importants en spam.

Marc Desenfant, membre du SNCD, directeur général de Come & Stay.

Marc Desenfant, membre du SNCD, directeur général de Come & Stay.

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21) Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.