Recherche
Se connecter

E-mail : une offre de plus en plus structurée

Publié par le

Si le spam continue d'altérer la fiabilité du média e-mail, les fichiers sont de plus en plus structurés, en B to B comme en B to C. Il n'empêche : l'e-mailing s'avère plus "sûr" dès lors qu'on le conjugue à des canaux mieux éprouvés (print et téléphone).

  • Imprimer


Il existerait environ 25 millions d'adresses e-mails, pour 12 millions d'internautes. Les adresses professionnelles seraient largement plus nombreuses. Les adresses domestiques ne dépasseraient pas les 7 % du total. Mais attention, toutes ne sont pas disponibles à la location. Et encore moins dans le cadre de fichiers dits "opt-in". L'e-mail permet à des entreprises peu connotées "high-tech" de se refaire une virginité et de surprendre des cibles sensibles à la touche NTIC. Il constitue également un vecteur de communication intéressant en B to B, en prospection comme en fidélisation. On recense environ 1,5 million d'adresses B to B à louer sur le marché. A la location, les prix varient de 150 euros le mille pour les fichiers généralistes à 750 euros pour les sources les plus spécialisées. A l'unité, une adresse est louée entre 0,15 et 0,35 euro (les tarifs sont assez similaires pour le B to C). Les bases disponibles sur le marché oscillent entre 200 000 et 500 000 adresses. Par ailleurs, la règle impose que les boîtes e-mails des professionnels soient modérément sollicitées. Ce qui réduit sensiblement le champ de la prospection. Attention toutefois : en B to B et dans une stratégie de prospection, il serait invalidant de se limiter à du strict opt-in.

Business to consumer


On peut identifier cinq grandes catégories de fichiers d'adresses e-mails B to C : - Les mégabases, de type Consodata et Claritas : leur intérêt réside dans leur volume et la possibilité d'y associer des fichiers d'adresses postales. - Les bases de sites de jeux : elles sont pour certaines volumineuses. - Les bases de sites communautaires : fichiers plutôt bien qualifiés et comprenant des données comportementales. - Les bases généralistes, de type Wanadoo Data : volume et diversité des cibles. - Les fichiers spécialisés : s'ils sont plus restreints en nombre d'adresses, ils sont a priori bien qualifiés.

Critères dans l'achat des fichiers d'adresses e-mails


- Se définir par rapport au mode de collecte des données contenues dans le fichier (opt-in, opt-out ?) et sur l'environnement de collecte (quel type de site ?). - Veiller à ce que le fichier d'adresses e-mails n'ait pas été trop sollicité. Au-delà d'une moyenne de quatre à cinq messages par mois, le risque est grand. - Se renseigner sur la rentabilité de la cible sur le long terme (le taux de transformation immédiate sera alors moins important). - Exiger des garanties sur le mode et la fréquence d'actualisation et de renseignement des adresses.

Muriel Jaouën

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube
Média
Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Par Laurence Moisdon

Procter & Gamble, numéro un mondial des annonceurs, renoue avec YouTube pour ses achats publicitaires. Le boycott durait depuis plus d'un an. [...]

Le Media Rating Council accrédite Adledge
Média
Le Media Rating Council accrédite Adledge

Le Media Rating Council accrédite Adledge

Par La rédaction

Le Media Rating Council vient d'accorder son accréditation à Adledge pour sa mesure de la visibilité des publicités digitales display et vidéo [...]

Google lance un nouveau format vidéo outstream
Média
Google lance un nouveau format vidéo outstream

Google lance un nouveau format vidéo outstream

Par Laurence Moisdon

Pour permettre aux annonceurs d'étendre la portée de leurs campagnes vidéo au delà de YouTube, Google commercialise des publicités Outstream [...]