Recherche

E-mail : l'attitude à suivre

Publié par le

Une étude, menée par le SNCD et sponsorisée par 1000mercis, tente de mettre en lumière le comportement des internautes face aux e-mails.

  • Imprimer


L'atelier E-routeurs de la Commission e-marketing du SNCD, avec l'aide de 1000mercis, vient de publier l'étude “E-mail Attitude” sur la conduite des internautes face aux e-mails commerciaux. Ainsi, le rapport révèle que, pour 87,5 % des sondés, l'intérêt du sujet représente le principal facteur d'ouverture. Viennent ensuite le fait d'être déjà client de la marque (85 %), la connaissance de l'expéditeur (83,5 %), la promotion dans l'objet du mail (63,4 %) et enfin, l'attrait de la fenêtre de visualisation (39,1 %). Quant à l'étape suivante, celle du clic, elle dépend de la pertinence de l'offre pour 91,4 % des internautes, la recherche d'informations dans ce domaine (89,7 %), la présence d'un produit connu (76,9 %), la possibilité de gagner des cadeaux (61,4 %) et un graphisme attrayant (54,6 %). En revanche, la personnalisation de l'e-mail s'avère déterminante pour seulement 41,4 % des personnes interrogées. L'étude aborde également la problématique des spams. Près de 42 % des répondants ne consultent jamais les e-mails que leur messagerie classe dans les courriers indésirables, contre 12 % seulement qui les regardent toujours. Par ailleurs, 7,8 % des sondés constatent que des e-mails importants sont souvent identifiés en tant que spams par leur système. Enfin, le rapport énonce les principaux facteurs de désabonnement : des offres inadaptées (85,2 %), des messages trop répétitifs (82,7 %), des offres trop fréquentes de l'annonceur (71,5 %) et trop d'e-mails en général (56,5 %).

Méthodologie

Questionnaire on line envoyé à 44 382 individus de la base Elisa. Parmi les 4 395 répondants, un échantillon de 1 500 personnes a été constitué.

Céline Oziel