Recherche

E-commerce: un premier trimestre 2007 prometteur

Publié par le

Selon la Fevad et Médiamétrie, l'e-commerce a connu, au premier trimestre, une forte croissance de son audience et du nombre de cyberacheteurs seniors et étudiants.

  • Imprimer

Dans la lignée des bons chiffres de la fin de l'année 2006, l'e-commerce français a continué de croître de manière significative au premier trimestre 2007 avec 17,9 millions d'acheteurs en ligne, soit une hausse de 19 % en un an. Tels sont les résultats du baromètre réalisé par La Fevad et Médiamétrie. Le chiffre d'affaires des sites de vente en ligne a aussi progressé de 40 % par rapport au premier trimestre 2006, atteignant 4 milliards d'euros. Compte tenu du poids de ce premier trimestre sur le chiffre d'affaires annuel, la Fevad estime que l'e-commerce devrait atteindre 18 milliards d'euros à la fin 2007. Parmi les sites qui profitent le plus de cette croissance, les sites de vente aux particuliers (hors tourisme) ont vu une hausse de 23 % de leurs ventes, notamment grâce à la bonne santé du secteur high-tech (+25 %). Côté B to B, la tendance entamée en 2006 se confirme avec une augmentation de 28 % du chiffre d'affaires au premier trimestre. Le baromètre de l'e-commerce indique aussi une forte évolution des profils des cyber- acheteurs avec une part croissante des étudiants (47 %) et des retraités (49 %), même si les 25 à 49 ans restent les plus représentés, puisque 73 % d'entre eux ont déjà effectué un achat en ligne. «La multiplication des profils de cyberacheteurs montre qu'il existe un potentiel de développement des sites encore important», note Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Il faut noter aussi que la croissance du commerce en ligne en France est largement boostée par la création de nouveaux sites: au premier trimestre, le Net comptait 22 000 sites actifs, soit 10 % de plus en un an. Enfin, selon les principales plateformes sécurisées de paiement (qui réalisent environ 80 % des transactions des sites français d'e-commerce), la valeur des achats en ligne a progressé de 51 %. Le montant moyen d'une transaction s'établit à 91 euros au premier trimestre 2007 contre 89 euros un an plus tôt.

Marc Lolivier (Fevad):

«La multiplication des profils de cyberacheteurs montre qu'il existe un potentiel de développement encore très important.»

Isabelle Sallard

Recettes publicitaires : la baisse ralentit en 2016

Recettes publicitaires : la baisse ralentit en 2016

Recettes publicitaires : la baisse ralentit en 2016 Recettes publicitaires : la baisse ralentit en 2016

Avec 6058 millions d'euros générés sur les trois premiers trimestres 2016 d'après l'IREP, la baisse des recettes publicitaires se stabilise [...]

5 SPOC et MOOC pour perfectionner son marketing

5 SPOC et MOOC pour perfectionner son marketing

5 SPOC et MOOC pour perfectionner son marketing

Se former à la gamification, au marketing international ou à la pratique des réseaux sociaux : les MOOC, et leurs homologues SPOC (cours privés [...]

[Publicité] Le marché se stabilise

[Publicité] Le marché se stabilise

[Publicité] Le marché se stabilise

L'IREP qui a livré, mercredi 25 mai, les résultats du marché publicitaire de ce premier trimestre confirme la tendance décelée en 2015 : après [...]