Recherche

E-commerce 2003 : les marchands français au zénith

Publié par le

Le dernier baromètre trimestriel de l'Acsel confirme les tendances dégagées en cours d'année. Calculés, cette fois-ci, sur un panel de 21 acteurs parmi les plus importants de l'Hexagone, les résultats traduisent une croissance tonique pour le secteur.

  • Imprimer


Le dernier baromètre trimestriel de l'Acsel confirme les tendances dégagées en cours d'année. Calculés, cette fois-ci, sur un panel de 21 acteurs parmi les plus importants de l'Hexagone, les résultats traduisent une croissance tonique pour le secteur. C'est sur une note positive que s'est achevé l'exercice 2003 de l'e-commerce hexagonal. Pour l'ensemble des acteurs du panel de l'Acsel, le quatrième trimestre vient couronner une année placée sous le signe de la croissance. De l'ordre de 51 % entre ce quatrième trimestre 2003 et le même en 2002, la progression du chiffre d'affaires a atteint 56 % sur l'ensemble de l'année 2003. Ce qui, en valeur, traduit un chiffre d'affaires cumulé de plus de 1,7 milliard d'euros (pour 20 acteurs comparables) dont 521 ME enregistrés au cours du dernier trimestre. Sur la base de ces indicateurs, l'Acsel estime à 5 milliards d'euros le CA total généré par l'ensemble des e-marchands français en 2003. Soit, à titre de comparaison, 50 % du CA de la VAD. Mieux encore : l'Acsel estime que ces chiffres devraient doubler d'ici dix-huit mois !

Envolée des transactions


Enregistrant un bond de 69 %, les transactions en ligne, pour les seuls panélistes, ont atteint 26 millions en 2003 versus 15,5 millions en 2002. A noter que le quatrième trimestre 2003 représente, à lui seul, 7,9 millions de transactions contre 4,9 l'an passé. Plusieurs facteurs expliquent ces performances : la confiance des consommateurs dans l'achat en ligne avant tout. D'après Médiamétrie, elle passe de 23,2 % des abonnés à Internet en mars 2001 à 41,1 % en décembre 2003. Mais aussi, la forte hausse du nombre d'e-acheteurs (+ 54 % entre 2002 et 2003) qui augmente 2,5 fois plus vite que le nombre d'internautes (+ 21 %). Autre fait marquant : l'arrivée en force de nouvelles cibles : les 50 ans et plus (+ 80 % entre 2002 et 2003), les femmes (+ 65 %) et les acheteurs de province (+ 61 %). Ajoutons à ces facteurs la forte démocratisation du haut débit qui n'a pas manqué d'encourager les achats en ligne, comme en témoigne la présence de 58 % d'abonnés à ce type de connexion parmi les e-shoppers, alors que, proportionnellement, seuls 38 % des internautes bénéficient du haut débit. Autre fait marquant : 10 marchands du panel de l'Acsel ont gagné, au cours du quatrième trimestre, 33 % de clients novices en e-shopping. A mettre en balance avec les 1,6 million d'internautes non encore e-acheteurs qui, d'après Médiamétrie, réaliseront leur premier achat sur le Net au cours du premier semestre 2004.

Nathalie Carmeni

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Le 22 juin, l'IREP, le CESP et l'IAB consacraient leur journée à la mesure du digital. Avec un focus particulier sur le ROI du traitement des [...]

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]