Recherche

E-Deal : adaptabilité avant tout

Publié par le

Editeur d'une plate-forme CRM éponyme, E-Deal vient de signer un contrat avec Rail Europe, une filiale de la SNCF. Une nouvelle référence qui conforte son positionnement autour de la modularité

  • Imprimer


E-Deal CRM s'adapte à tout, ou presque. Une entreprise a des besoins, son outil se transforme alors à volonté. C'est la grande force de cette solution CRM. Rien de bien révolutionnaire pourtant : tout ce qu'apporte E-Deal CRM, une solution concurrente l'intègre également. Mais peu d'entre elles les proposent toutes. Ce qui explique le nombre croissant de clients réguliers de l'entreprise, parmi lesquels TF1 Publicité, Toyota, AIG Vie et dernièrement Rail Europe, filiale de la SNCF. E-Deal se compose d'un noyau dur, comprenant la gestion des bases de données, et d'une dizaine de modules additionnels et spécialisés. « Nos clients adoptent ceux qu'ils souhaitent lors du déploiement. S'ils désirent en retirer ou en rajouter en cours d'exploitation, nous réalisons les changements simplement et rapidement », explique David Gotchac, président d'E-Deal. L'utilisateur accède ensuite à l'outil via un simple navigateur web (Explorer, Safari, Firefox, etc.). « L'architecture graphique de l'outil pour l'usager est également personnalisable. Il est courant pour nos clients de choisir de se rapprocher le plus près possible de la charte qui précédait l'arrivée de notre solution afin que les utilisateurs s'y habituent le plus rapidement possible », ajoute David Gotchac. En revanche, l'entreprise ne prône pas l'usage d'une solution CRM en mode distant et milite pour l'hébergement local des données, même si son outil est commercialisable en ASP pour répondre à la demande. « Sur sept ans, durée de vie moyenne du matériel informatique, une offre ASP coûte plus cher, même en intégrant les frais liés à l'infrastructure informatique et les coûts de maintenance », estime David Gotchac.

Samir Azzemou