Recherche
Se connecter

Du laser à froid pour l'impression haut débit

Publié par le

Xerox a dévoilé un système d'impression monochrome à très haute vitesse basé sur la technologie «fusion flash». Elle est appliquée sur une gamme de machines référencée Xerox 650/1300, destinées aux ateliers de prépresse, centres de données et imprimeurs professionnels.

Le système peut imprimer jusqu'à 1 232 images A4 recto verso / min. Il est idéal pour l'édition de livres et de manuels. Dans le système mono chrome Xerox 650 / 1300, la fusion flash produit une résolution maximale de 1 200 x 600 ppp.

La grande laize disponible dans la machine autorise une imposition plus souple, une impression de meilleure qualité. Elle réduit aussi les coûts et le gaspillage de papier. Egalement appliquée à l'imprimante couleur en continu Xerox 490/980, la technologie «fusion flash» imprime en résolution de 600 ppp avec une vitesse égale en quadrichromie et en monochromie, quel que soit le nombre de couleurs utilisées ou le grammage du support.

Elle produit 69 mètres ou 450 images / min en recto A4 et 900 images / min en mode recto verso.

Sans contact ni pression

La technologie «fusion flash» utilise un toner sec et une rampe de lampes au xénon qui s'allume 2 000 fois par seconde. L'énergie produite est totalement et instantanément absorbée par le toner. Celui-ci s'applique, sans être chauffé, sur le support à imprimer, ce qui permet de qualifier le procédé de «froid». L'impression est donc sans contact ni pression sur le support, qu'il soit papier, feuille de plastique ou tissu. Associée à une gestion rationalisée du workflow, la «fusion flash» permet d'atteindre une productivité élevée. La fonction Print Line Management de Xerox propose une interface tactile aux opérateurs pour consulter et gérer tous les composants de la ligne d'impression.

Philippe PELAPRAT

Sur le même sujet

Média

Par Stéphanie Marius

68% des retailers ont investi dans leur application mobile au cours des 12 derniers mois, selon une étude menée par la plateforme RetailMeNot. [...]