Recherche

Du Direct, du Net et du Business

Publié par le

A 29 ans, il a été entreprenaute, sera bientôt papa, mais est passionné depuis toujours par le marketing et la communication directe. Tombé dans l'Internet dès son essor en France, il ne jure désormais que par ce média qui permet de concilier créativité et rationalité. Mais sans jamais oublier le but du jeu : faire du business.

  • Imprimer


Depuis son enfance, Gaspard Toscan du Plantier a un pied dans le direct. Le marketing, chez lui, c'est un atavisme : « A la maison, mon père en parlait souvent ». Plus tard, à l'issue de Sciences Po, ce sera sa profession, de choix. Un choix cartésien, qui s'est posé entre l'art, le sport et le business. Sa carrière débute à l'époque de l'essor d'Internet, chez les pionniers de la vague dotcom, cette étrange nouvelle espèce qui inquiète le marché, tant sa prolifération est rapide, ses business models aléatoires. A l'époque, Gaspard Toscan n'a que 23 ans, mais le caractère déjà bien trempé : pour ce jeune loup fraîchement diplômé en stratégie marketing, pas question de faire ses armes chez les lessiviers ! Ce qu'il recherche avant tout dans le travail, c'est la nouveauté. « Le marketing direct est une matière poussiéreuse et vieillissante, mais appliquée à Internet, elle reprend son souffle », estime-t-il. De cette bulle créative, effervescente, il garde un si bon souvenir qu'il est difficile, aujourd'hui, de le croire complètement sevré. Chef de projet chez Alpaga, une agence de communication interactive qu'il intègre en 1997, il apprend tout le B.A.BA de la communication en ligne, les boutons, les bannières, etc. Parmi ses trésors de guerre : la création du portail Voilà de France Télécom, la communication de Disney On Line, Aucland, I France... Puis, Alpaga passe aux mains de B2L/BBDO en 1999. Il y occupe alors le poste de directeur Web Marketing et gère, entre autres choses, le lancement à la chaîne de start-up. C'est au fil de ces castings d'entreprenautes, de ces road-shows et soirées de business plan au parfum de pizza, qu'il se prend à rêver à plus d'autonomie. Pour lancer MisterWin, la pionnière en France des loteries en ligne, il quitte BBDO. L'histoire de MisterWin, c'est celle d'une épidémie de loteries (LoTree, Koodpo, LuckyVillage...) apparues en moins d'une semaine. Pour Gaspard Toscan du Plantier, rien qu'un épiphénomène d'à peine neuf mois qui s'achève, brusquement, faute de levées de fonds. De MisterWin à Eldorawin, le pas est facile. Créée par France Abonnements pour collecter des données en ligne, cette société de marketing direct en ligne a tout ce qu'il faut pour le séduire. Du jeu pour faire rêver, de l'Internet pour communiquer, des lots à gagner et des e-mailings à adresser. Rebaptisée Data Profile pour mieux évoquer la nouvelle dimension de ses activités, récemment étendues au marketing relationnel et opérationnel, la petite entreprise gagne ses lettres de noblesse, Gaspard Toscan du Plantier, ses galons de marketer de l'ère Internet. « Ce média est très utile au marketing et le sera de plus en plus. Demain, on y cherchera aussi la ménagère de 50 ans qui balaie devant son PC. »

Nathalie Carmeni

ROOMn

ROOMn

ROOMn

Pour sa troisième édition, ROOMn, événement dédié à la mobilité et au digital, donne rendez-vous aux décideurs du marché, directions IT, directions [...]

IT Meetings

IT Meetings

IT Meetings

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE Salon business dédié aux professionnels de l'IT (constructeurs,éditeurs, [...]

6 clés de succès de la transformation digitale

6 clés de succès de la transformation digitale

6 clés de succès de la transformation digitale

De la transformation à la réinvention digitale : telle était la thématique d'une série de conférences données à l'occasion de l'IBM Business [...]