Recherche

DraftWorldwide : acquisitions en perspective

Publié par le

Le réseau DraftWorldwide refait parler de lui, avec notamment le rachat par l'agence française d'H2O. D'autres acquisitions devraient suivre, tout d'abord dans le domaine des bases de données.

  • Imprimer


Une agence de marketing direct qui rachète un institut d'études, ce n'est pas monnaie courante. C'est pourtant ce qu'a fait dernièrement DraftWorldwide France en reprenant 100 % de la société H2O. Fondé et dirigé par Frank et Walter Oettgen, respectivement P-dg et Dg, cet institut d'études généraliste s'est fait connaître par des produits spécialement dédiés au marketing direct : Check-up mail, post-test de mailing... Avec 5 personnes permanentes, H2O doit réaliser en 1998 une marge brute de 6 MF. « Il s'agit d'une affaire qui marche bien », commente Pierre Dappelo, président de DraftWorldwide France. Alors, pourquoi donc s'est-elle vendue ? « H2O était intéressé par notre réseau international, afin d'exporter ses outils. Quant à nous, cette acquisition nous permet de remplir le volet de la connaissance du client, que nous souhaitons développer », poursuit Pierre Dappelo. La France étant la plate-forme du réseau européen, elle a notamment pour vocation de nourrir le réseau de ce type d'approche. Pour maîtriser l'information client, l'agence française s'appuie aussi sur le département marketing de Chicago qui produit piges, études et analyses. En outre, pour parachever ce dispositif, DraftWorldwide France compte racheter une entreprise de base de données. En discussions avancées, l'agence devrait prendre sa décision en septembre. « Nous effectuons des opérations de marketing direct et un peu de promotion des ventes, pourquoi ne pas intégrer aussi de la publicité ? », s'interroge Pierre Dappelo. Une réflexion tirée de l'expérience américaine : le réseau a racheté l'agence de publicité Adler Bochetto Peebles, qui a été fusionnée avec l'agence Draft de New York. DraftWorldwide France (y compris H2O) devrait terminer l'année 98 avec une marge brute de 42 MF, alors qu'elle était de 25 MF en 1997. Si les deux sociétés restent aujourd'hui séparées physiquement, leurs effectifs communs se montent à 53 personnes. Quant à la construction du réseau européen, elle se poursuit, sous la houlette de Jean-Paul Dupuy, président Europe de DraftWorldwide, avec le rachat de l'agence belge indépendante Feed Back, dirigée par Vinciane Croonenberghs et Ariane Winckelmans. Ce qui porte à 16 le nombre d'agences membres du réseau. L'objectif étant de développer des clients européens et d'offrir des solutions européennes à des clients américains.

SOPHIE MENSIOR

7 étapes pour réussir son projet DMP

7 étapes pour réussir son projet DMP

7 étapes pour réussir son projet DMP

Acquisition, fidélisation, augmentation du panier d'achat, baisse du taux de churn... Le déploiement d'une DMP aide à répondre à de nombreux [...]