Recherche

Directinet croise les adresses

Publié par le

Le courtier en adresses e-mails propose aux annonceurs mortar de croiser des BDD électroniques et physiques

  • Imprimer


Directinet propose, depuis décembre dernier, un nouveau produit : E-mail Appending. Destiné aux annonceurs traditionnels qui n'ont pas d'activité commerciale en ligne mais une base de données avec adresse physique, cet outil permet de s'adresser à leurs clients via des canaux électroniques. Concrètement, Directinet compare les bases dont il dispose en courtage avec celles de son client. « Il s'agit d'une technique américaine qui croise les données avec des critères communs comme le nom, le code postal ou la date de naissance », explique Jérémie Mani, directeur associé Grand Comptes & Webproduction chez Directinet. Le coût de ce service : 2 à 3 E pour 1 000 profils à croiser. Les adresses e-mails résultant de ce croisement n'appartiennent pas à l'annonceur, le courtier lui loue. « Le prix d'une adresse varie entre 0,18 E et 0,20 E en moyenne. Un montant légèrement supérieur au marché, car nous estimons que la correspondance entre l'adresse physique et l'adresse électronique est un critère très qualifiant », ajoute Jérémie Mani. Les premières campagnes de communication exploitant le croisement des adresses se sont déroulées en décembre dernier. Une dizaine d'annonceurs dans divers secteurs auraient déjà signé un accord pour profiter de ce service

Directinet en bref

Courtier en adresses qualifiées, Directinet est propriétaire d'une base d'1,5 million de profils, acquise grâce à ses sites Lotree.com et Luckyvillage, et loue 80 fichiers d'éditeurs (parmi lesquels Aufeminin, Boursorama, Cdiscount, Elle, Hachette Collection, Lastminute, Pixmania, Rueducommerce, ou encore Wanadoo Data). Via Directinet, un annonceur peut louer 24,6 millions d'adresses postales, 14,3 millions d'adresses e-mails, 3,9 millions de numéros de mobiles et 13,9 millions de numéros de téléphones fixes. Avec 3 000 campagnes effectuées, Directinet a réalisé, en 2005, selon les premières estimations, une marge brute de 8 ME.

Samir Azzemou