Recherche

Deux “superpilotes” pour Publicis Dialog

Publié par le

L'agence de marketing services entame la deuxième phase de son redéploiement avec l'arrivée des deux fondateurs de 20/80.

  • Imprimer


Sous leur direction, l'agence 20/80, créée en 1994 puis reprise par FCB en 1999, avait connu une belle progression. Elle était passée à 130 collaborateurs avec des budgets engrangés tels que Groupe Lucien Barrière, HP, Samsung, Bouygues Telecom, PlayStation… Au bout de dix ans, Christian Verger et Nicolas Zunz étaient à l'affût d'éventuelles propositions. De son côté, Marc Drillech, après avoir orchestré la fusion de Publicis Dialog avec Publicis Etoile (voir MD n° 84, p. 10) cherchait à booster le développement de l'agence avec des “superpilotes”.

Quatre vice-présidents :


Les protagonistes se sont rencontrés et les deux transfuges ont rejoint, début janvier, et comme vice-présidents, Publicis Dialog, au 133, Champs-Elysées. L'agence s'organise désormais de la façon suivante. Sous la présidence de Marc Drillech, quatre vice-présidents se répartissent les missions. Christian Verger et Nicolas Zunz ont en charge le management des clients et la dynamique commerciale de l'agence, Dominique Chevallier continue de superviser la création - il sera bientôt épaulé par Bruno Moreira, qui arrive comme co-directeur de la création -, et Frédéric Bernard gère tout particulièrement la politique de croissance externe tout en restant président de Stella, l'entité street marketing de Publicis Dialog. Quant à Armand Caïazzo, il quittera l'agence dans les prochaines semaines, après avoir passé six ans au sein de Publicis, où il a participé à la constitution du pôle marketing services du groupe. Si l'agence affiche déjà une belle liste de clients - Atlas Editions, British Airways, Jet Tours, Maison de la France, Nestlé France, Renault, Société Générale… l'objectif pour Publicis Dialog est maintenant d'être numéro trois en termes de désir- abilité.

Sophie Mensior