En ce moment En ce moment

Des échantillons dans les colis de la vente par correspondance

Publié par le

Les industriels de la grande consommation disposent d'une nouvelle arme pour faire essayer leurs produits : l'échantillonnage dans les colis de la vente à distance. Ou comment prospecter au coeur même des foyers.

  • Imprimer


Le courtier et conseil en marketing direct Adage lance une offre d'échantillonnage à l'intention de la grande consommation. Sur le principe de l'asile-colis, la formule, déjà utilisée par la vente à distance, permet d'insérer un échantillon dans les colis d'une douzaine de vépécistes parmi lesquels figurent les généralistes La Redoute, Les Trois Suisses, Quelle, La Blanche Porte, Bon Prix, des catalogues plus spécialisés tels Somewhere, Neckie, Vert Baudet, Daxon, Afibel, Celaïa, le linge de maison Becquet... « Nous avons recensé tous les vépécistes susceptibles d'insérer des échantillons de façon rentable. Le plus modeste d'entre eux expédie 350 000 colis par an, le plus important, 18 millions », explique Cédric Ekané, chargé de clientèle. Au total, 55 millions de colis, dont 20 millions sont expédiés vers des foyers âgés de plus de 50 ans, cible "traditionnelle" de la vente à distance. Des possibilités de ciblage sont offertes : par exemple, l'âge, le type d'achat, les tailles, à La Redoute, ou l'activité de la cliente, le canal de commande, la zone géographique pour La Blanche Porte. « L'idée n'est pas d'utiliser un nombre élevé de critères mais d'en choisir deux ou trois qui soient discriminants et qui permettent de toucher un nombre significatif de destinataires », poursuit Cédric Ekané. Le tarif distingue deux types d'échantillons : les leaflets (la dose essai est collée sur une carte, l'épaisseur du tout ne dépasse pas 6 mm), qui autorisent un traitement mécanisé et les échantillons dont la taille exige une insertion manuelle dans les colis (sur devis en général). Il prend également en compte le type de ciblage retenu. « L'échantillonnage correspond à une démarche qualitative, ciblée. Le colis attendu par son destinataire valorise mieux l'échantillon qu'un dépôt en boîte aux lettres par exemple », ajoute Cédric Ekané. Seules contraintes : la formule est peu longue à mettre en route (environ un trimestre), car il faut « s'assurer de la disponibilité des colis » (format et remplissage du paquet) et s'affranchir, dans certains cas, de contraintes techniques (étanchéité des échantillons).

Delphine Sauzay

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]