Recherche

DES BONNES PRATIQUES DU CIBLAGE ON LINE

Publié par le

- Après avoir émis en mars ses recommandations sur le ciblage comportemental on line, le SNCD poursuit cette réflexion par des échanges avec l'IAB France et l'UFMD. L'objectif: parvenir à un consensus de la profession sur le sujet aujourd'hui subversif du ciblage comportemental. Les premiers travaux ont abouti en octobre à la parution d'un Livre Blanc cosigné par le SNCD et l'IAB France intitulé Ciblage publicitaire et respect de l'internaute. Destiné à l'ensemble du marché, il dresse un panorama des techniques de ciblage existant sur Internet et présente une vision des bonnes pratiques dans ce domaine. Ces dix recommandations sont indispensables au maintien d'une relation de confiance entre internautes, éditeurs et annonceurs:

1) Dans le cadre d'opérations de ciblage par action (retar-geting), mettre en place des limitations fortes (capping) dans la fréquence et la durée d'affichage de leurs messages.

2) Ne pas utiliser de données qualifiantes sensibles, relatives aux origines raciales ou ethniques, aux opinions politiques, philosophiques ou religieuses, à l'appartenance syndicale, la santé ou l'orientation sexuelle.

3) Si les adresses IP devaient devenir des données personnelles, elles ne devront pas être conservées en intégralité mais «anonymisées».

4) La collecte de données identifiantes (PII) doit faire l'objet d'un consentement express (appelé opt-in en France).

5) La collecte et l'utilisation de données qualifiantes doivent faire l'objet d'informations claires, dissociées des conditions générales de vente (CGV) du site.

6) Les éditeurs de sites doivent informer clairement et sans équivoque les internautes sur le ciblage publicitaire par un accès direct et facilité, en un simple clic, à un espace dédié et spécifique (et séparé des CGV) informant sur la collecte des données et sur leur utilisation à des fins de ciblage comportemental. Ils doivent mettre en avant et détailler la démarche de suppression des cookies et l'accès aux fonctions de navigation «privées» fournies par les navigateurs.

7) L'internaute a un droit d'opposition, de type opt-out, sur l'affichage de publicités utilisant des cookies tiers. Ce droit d'opposition doit pouvoir être exercé, sur le site de l'éditeur du cookie, sur le site du diffuseur du cookie, sur le site du prestataire éventuel diffuseur du cookie «tiers» et de la publicité ou encore sur un site général d'opt-out.

8) L'utilisation de rapprochement entre les données identifiantes (PII) et les données qualifiantes (NPII) doit faire l'objet d'un droit d'opposition lorsqu'elles sont collectées et rapprochées sur un site à des fins de ciblage publicitaire.

9) Le rapprochement entre les données identifiantes (PII) et les données qualifiantes (NPII) collectées par deux sites différents est fortement déconseillé par l'IAB France et le SNCD. Il ne peut être opéré sans un consentement préalable et actif de l'internaute.

10) L'IAB et le SNCD recommandent que le marché mette en place un système de centralisation permettant à tous les internautes d'exercer leur droit d'opposition à la publicité ciblée, auprès des opérateurs publicitaires. Le livre est en téléchargement sur www.sncd.org.

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]