En ce moment En ce moment

D interactive : vers un retour à la croissance en 2002 ?

Publié par le

En 2001, les différentes activités du groupe ont connu un fort ralentissement. Après une série de mesures destinées à redresser la barre, D interactive espère maintenant retrouver le chemin d'une croissance rentable.

  • Imprimer


En 2001, D interactive a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 74 millions d'euros, soit une progression de 11 % par rapport au chiffre d'affaires 2000 (qui s'établissait à 66,6 millions d'euros). Cette progression s'explique par l'intégration des chiffres d'affaires des sociétés suédoise Satisfactory et britannique Careline, consolidées pendant l'année 2001. Mais, à périmètre comparable, le chiffre d'affaires 2001 est en baisse de 11,9 % par rapport à celui de 2000, « en raison du brutal ralentissement économique », selon les termes de D interactive. Si l'on fait une analyse par métier, l'activité communication a enregistré un fort ralentissement en 2001. Le pôle Business Intelligence est également en baisse, en raison principalement du ralentissement de l'activité courtage de fichiers ; en revanche, les activités data management et data mining poursuivent leur croissance. En ce qui concerne le pôle "Contact Centre", il reste stable grâce à de bonnes performances réalisées à l'étranger. A l'international justement, qui représente aujourd'hui près du tiers du chiffre d'affaires global de D interactive, l'Espagne et l'Angleterre connaissent aussi une baisse de leur activité, qui s'explique par le retournement de conjoncture. En Angleterre, l'activité courtage enregistre, comme en France, une croissance organique négative, celle de Contact Centre reste significative. Quant au résultat net, il sera très fortement déficitaire pour l'exercice 2001, annonce D interactive. Face à cette situation, un certain nombre de mesures ont été engagées au cours du second semestre 2001 : réorganisation commerciale, suppression des activités web, réduction des coûts, déploiement d'un ERP et de la base de données commerciale du groupe. Qu'en sera-t-il en 2002 ? D interactive espère maintenant avoir réuni les conditions pour un retour à une croissance rentable.

Sophie Mensior

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

Le mobile, support favori de la consommation d'internet
Média
Le mobile, support favori de la consommation d'internet

Le mobile, support favori de la consommation d'internet

Par Eloïse COHEN

La consommation d'Internet est en croissance exponentielle, principalement via le mobile, les applications et les plateformes sociales. C'est [...]

La DRTV booster d'efficacité selon My Media
Média
La DRTV booster d'efficacité selon My Media

La DRTV booster d'efficacité selon My Media

Par Amélie Riberolle

Après une décennie de mesure de l'efficacité TV avec sa solution Leads Monitor, My Media publie son premier baromètre DRTV, dont les résultats [...]