Recherche
Se connecter

Consodata prend position sur Internet

Publié par le

Avec son site consowin.com, le spécialiste de la BDD comportementale développe un nouveau type de programme de marketing relationnel on line.

  • Imprimer


Consodata ne pouvait trouver période plus propice que cette rentrée 1999 pour étendre son activité à l'Internet. La pression qu'exercent les internautes sur les marques pour bénéficier de réductions n'a jamais été aussi forte, et ce n'est pas un hasard si des sites tels que Coupon on line, Self coupon ou Promoselect jouissent aujourd'hui d'une audience de plus en plus importante. L'offre de Consodata ne ressemble toutefois à aucune autre. Consowin.com est la reproduction quasiment à l'identique, mais en ligne, de l'activité de Consodota. A cette différence près que l'internaute est cette fois proactif et non plus réactif, comme sur la plupart des autres sites dédiés aux promotions. En se rendant sur le site consowin.com, l'internaute sélectionne lui-même les offres proposées par les entreprises, en échange de quoi il consent à délivrer certaines informations sur son comportement et ses habitudes de consommation. Le site propose deux questionnaires modulables, qui se complètent en moins de cinq minutes. Le consommateur peut y répondre en une seule fois ou en deux fois, et actualise lui-même ces informations, s'il le souhaite.

Quatre niveaux d'exposition


Consodata propose aux annonceurs quatre niveaux d'exposition de leurs produits, regroupés en huit rubriques contenant chacune 12 offres (informatique, hifi-vidéo, alimentation, hygiène-beauté, votre argent, entretien, loisirs-culture, équipement). Niveau 1 : une vignette dans la vitrine d'une rubrique donnant droit à une page web dédiée au produit. Niveau 2 : le produit s'affiche en tête de rubrique. L'espace est réservé à trois produits par rubrique. Pour y avoir accès, l'annonceur doit souscrire à deux vitrines au minimum. Niveau 3 : la sélection en page d'accueil. Espace réservé à trois produits, l'annonceur devant souscrire à trois vitrines au minimum. Niveau 4 : emplacements réservés aux marques partenaires en tête de la page d'accueil. Cette offre est réservée à quatre entreprises du secteur de la grande consommation. Pour y accéder, l'annonceur doit souscrire au minimum à cinq vitrines exclusives. Le coût d'exposition est calculé sur une base de 5 500 F par mois et par produit pour une marque non-partenaire. Consodata attend 180 000 visites par mois d'ici au premier semestre 2000, date à laquelle la société sera en mesure d'envoyer directement un mailing électronique aux internautes pour leur proposer des offres personnalisées. Marc Hénon, président de Consodata, compte également mettre en place des partenariats avec de gros sites portails afin de développer d'autres outils de recrutement de consommateurs. Un budget de 7 MF a été consacré à la campagne de communication annonçant le démarrage de consowin.com, auxquels s'ajoutent 2,5 MF de frais de réalisation et de mise en service du site. Une quinzaine d'annonceurs ont d'ores et déjà répondu présents, parmi lesquels Barclaycards, Bouygues Télécom, Lesieur, Yves Rocher, M6 Boutique, W Store, ou encore KJ.

TANGUY LECLERC

Sur le même sujet

Connaissance de mon audience et Retargeting Intelligent
Data
Data Company
Connaissance de mon audience et  Retargeting Intelligent

Connaissance de mon audience et Retargeting Intelligent

Par Data Company via Marketme

Bien souvent, les e-commerçants payent pour mener les internautes sur leur site ! Néanmoins, après un temps de navigation plus ou moins long, [...]

4 idées reçues sur le RGPD
Data
4 idées reçues sur le RGPD

4 idées reçues sur le RGPD

Par Floriane Salgues

Le RGPD passionne autant qu'il effraie. À quelques jours de son entrée en vigueur, l'affolement ou la méconnaissance confinent bien souvent [...]

RGPD : Comment sécuriser ses données ?
Data
RGPD : Comment sécuriser ses données ?
PHOTOMORPHIC PTE. LTD.

RGPD : Comment sécuriser ses données ?

Par Floriane Salgues

Assurer la confidentialité et la sécurité des données personnelles n'est plus une option en 2018. Le Règlement général sur la protection des [...]