Recherche

Consodata : la tentation italienne

Publié par le

En s'alliant avec le groupe SEAT Pagine Gialle, un des leaders européens des éditeurs de pages jaunes, Consodata fait désormais partie d'un groupe, dont les deux piliers sont la gestion et la constitution de bases de données marketing d'une part, et les activités Internet d'autre part.

  • Imprimer


L'été est propice aux grandes manoeuvres, c'est ce qu'a dû penser Lorenzo Pellicioli, le directeur général du groupe italien SEAT-PG. Pour preuve, l'accord intervenu le 31 juillet 2000 entre les actionnaires fondateurs de Consodata, certains autres actionnaires, les fonds d'investissement Alpha et Galiléo et SEAT-PG. Au terme de celui-ci, SEAT-PG est amené à devenir l'actionnaire majoritaire de référence de Consodata. « Nous allons accroître la taille du groupe de 50 % et devenir numéro 1 en Italie des bases de données marketing... » Marc Hénon, président de Consodata, ne voit que des avantages à cette fusion. De fait, il reste, ainsi que les autres managers, à la tête du groupe.

CONSODATA VALORISÉ À 633 MILLIONS D'EUROS


L'accord entre SEAT-PG et Consodata prévoit que SEAT-PG prendra une participation majoritaire dans Consodata par échange de 16 nouvelles actions SEAT-PG contre une action Consodata. Ce qui, sur la base des derniers cours de Bourse de SEAT-PG, à Milan, valoriserait le groupe français à 633 millions d'euros, soit l'équivalent de 67,72 euros par action Consodata. La transaction se fera en trois étapes. En premier lieu, SEAT-PG achètera 100 % des parts des fonds d'investissement Alpha et Galileo et de certains autres actionnaires d'une part, et 50 % des parts du management d'autre part, soit 39,3 % du capital social de Consodata. Ensuite, SEAT-PG apportera dans la corbeille de mariage 100 % de Giallo Dat@ - leader des BDDM en Italie -, en échange de l'émission d'un montant maximum de 3,4 millions d'actions nouvelles de Consodata, ce qui représentera jusqu'à 25 % de capital de Consodata. Au terme de ces deux opérations, SEAT-PG devrait détenir plus de 56 % des actions de Consodata. Conformément à la législation française, le groupe italien lancera, au début de l'année 2001, une offre publique d'échange (OPE) sur 100 % de Consodata. Cette course aux alliances du groupe italien ne se borne pas à ce rapprochement. En effet, SEAT-PG - propriétaire du plus important portail internet italien - est en cours de fusion avec Tin.it, la société qui regroupe les activités Internet de Telecom Italia. Enfin, SEAT-PG a également acheté 100 % de TDL Infomedia Ltd, qui édite Thomson Directories, numéro 2 en Grande-Bretagne des sociétés de pages jaunes, avec une part de marché de 16 %. Bases de données professionnelles avec les pages jaunes, consommateurs avec Consodata, portail Internet, la nouvelle économie fait désormais partie intégrante du monde du marketing direct.

Olivier Brusset

Consodata : la tentation italienne

Consodata : la tentation italienne

Consodata : la tentation italienne

En alliant avec le groupe SEAT Pagine Gialle un des leaders europeens des editeurs de pages jaunes Consodata fait desormais partie un groupe [...]

Le marketing doit-il investir dans les personas?

Le marketing doit-il investir dans les personas?

Le marketing doit-il investir dans les personas?

La persona personne fictive qui symbolise un groupe cible de consommateurs connait un regain interet de la part des marketers Cette aproche [...]

Qu'est-ce que le social selling ?

Qu'est-ce que le social selling ?

Qu'est-ce que le social selling ?

Retrouvez les etapes indispensables la mise en place une strategie de social selling dans la premiere partie de cette Masterclass dediee

Social Selling : se lancer sur Twitter & LinkedIn

Social Selling : se lancer sur Twitter & LinkedIn

Social Selling : se lancer sur Twitter & LinkedIn

Apres la theorie place la pratique Sylvie Lachkar et Herve Kabla auteurs du livre Le social selling explique mon boss consacrent la deuxieme [...]