Recherche

Consodata : cap sur le e-mailing

Publié par le

La société, qui dispose désormais d'une base de 22 millions de consommateurs en Europe, mise résolument sur Internet pour accélérer son développement.

  • Imprimer


En 1999, la croissance du chiffre d'affaires enregistrée par Consodata s'est élevée à + 137 % en consolidé, + 217 % en proforma (soit 36,3 millions d'euro en consolidé, 48,9 en proforma). aussi en progression, à 1,2 million d'euros en consolidé (et 6,6 en proforma) alors qu'il était négatif en 98 (- 1,95 million d'euros en consolidé). Selon Consodata, cette forte progression est principalement liée aux performances des filiales étrangères. La société n'a effectivement pas chômé en 1999 avec les acquisitions du Britannique CAL puis du Français BCA, lui permettant de développer son offre de produits d'études. En septembre, elle s'est lancée dans le e-mailing, puis s'est introduite sur le Nouveau Marché. Aujourd'hui, Consodata, qui réalise 59 % de son chiffre d'affaires en Europe, peut se prévaloir d'une BDD de 22 millions de consommateurs européens (11 millions en Grande-Bretagne, 8,5 en France, 1,5 en Espagne et 1 en Italie). Son développement géographique doit se poursuivre avec une implantation avant la fin de l'année en Allemagne ; des opportunités étant étudiées au Portugal et en Pologne. Le développement des études est un autre axe stratégique, avec les lancements des Consostyles, méthode de ciblage comportemental, déjà testée en Espagne, et de "e-profiling", produits d'analyse de sites Internet en partenariat avec Net Value. Mais, c'est dans le domaine d'Internet et des nouveaux médias interactifs que Consodata veut accélérer sa politique d'investissements. Fin mars, 180 millions de francs avaient déjà été investis, sachant que 50 autres sont prévus pour l'année 2000. Elle a ainsi acquis, en mars dernier, la start-up Cabestan, spécialisée dans l'e-messaging, avec la gestion de 2 millions d'e-mails personnalisés par mois (acquisition pour 4 MF, projets d'investissements : 15 MF). Consodata vient aussi d'acquérir 50 % de Datatrader, société de services marketing pour le e-commerce, proposant trois offres, OhMydeal, Bingo du Web (voir MD n°45, p. 16) et O !Points (rachat minoritaire de 3,50 MF, investissement de 10 MF en cash et augmentation de capital de 20 MF). Le site de couponning Consowin doit être intégré à ces trois offres. Enfin, troisième projet : la mise en place de Yoptin (voir Dossier, p. 69), programme de collecte et de commercialisation d'adresses e-mail, qui doit être lancé simultanément dans 6 pays européens (France, Grande-Bretagne, Espagne, Belgique et Italie et Allemagne, en juin 2000). Cette collecte sera mutualisée grâce à un réseau de 10 partenaires (beenz.fr, aucland.com, netclic.fr, wineandco.u...). Consodata possède 150 000 adresses qualifiées opt-in et en espère 1 million d'ici fin 2000, avec un objectif de 10 millions en 2002 (avec 300 partenaires). « Internet représente cette année 10 % du chiffre d'affaires du groupe mais cette part devrait passer à 25 % en 2001 », indique Marc Hénon, président du directoire.

Sophie Mensior

L'e-mailing, un long voyage pas si easy

L'e-mailing, un long voyage pas si easy

L'e-mailing, un long voyage pas si easy

Pour Hervé Sevestre, directeur marketing du portail d'infomédiation Easy voyage, la délivrabilité est une équation avec toujours de nouvelles [...]

Sloggi innove pour conquérir les trentenaires

Sloggi innove pour conquérir les trentenaires

Sloggi innove pour conquérir les trentenaires

La marque suisse de sous-vêtements Sloggi veut conquérir de nouveaux marchés avec des campagnes décalées en s'appuyant sur son savoir-faire [...]