Recherche

Combien ça coûte ?

Publié par le

La carte en elle-même génère des coûts incompressibles. Dans la définition de son budget, l'entreprise émettrice devra alors jouer sur l'environnement, la nature des programmes induits, la fréquence des opérations, la longévité du support... Une carte à l'enseigne d'un grand distributeur coûte en moyenne 6 francs

  • Imprimer


- Carte simple : de 0,70 à 1,50 franc (pour au moins 10 000 exemplaires). - Code à barres : - de 0,30 à 0,80 franc en cas d'impression en personnalisation (identification de chaque porteur) ; - coût nul si le Gencode est imprimé lors de la fabrication de la carte (simple identification du support). - Piste magnétique : de 10 à 20 % du coût initial de la carte. Ce qui porte le coût unitaire du support à 1,50/ 2 francs. - Puce : le prix est fonction de la capacité de mémoire, de son degré de sécurisation, de la possibilité de réinscrire des informations. Une carte à puce coûtera de 3 à 100 francs. En moyenne, une puce à microprocesseurs, de facture "basique", coûte entre 12 et 15 francs. Mais le prix initial n'est que de 1 ou 2 francs si la puce n'intègre qu'un simple compteur (du type carte téléphonique). Par ailleurs, si l'intégration des microprocesseurs génère des coûts initiaux largement plus lourds que toute autre technologie, elle induit une diminution sensible des coûts opératoires (centralisation des informations et souplesse de téléchargement). - Carte avec afficheur (en prototype chez Gemplus) : 30/40 francs dans une version simple. - Porte-clés avec puce et antenne : de 15 à 20 francs. - Bracelet avec puce et antenne : de 15 à 20 francs. - Montre avec puce et antenne : 370/400 francs (développée par Swatch). - Terminal de paiement électronique (TPE) : 3 500 francs.

La domination par les coûts

La domination par les coûts

La domination par les coûts

La stratégie de domination par les coûts consiste pour l'entreprise à obtenir les coûts les plus bas pour un niveau de qualité donné. Cette [...]

Les trois stratégies de Porter

Les trois stratégies de Porter

Les trois stratégies de Porter

Michael Porter distingue deux grands types d'avantages concurrentiels pour une entreprise : des coûts peu élevés par rapport à ses concurrents [...]

La matrice des valeurs croisées©

La matrice des valeurs croisées©

La matrice des valeurs croisées©

La matrice des valeurs croisées© permet d'évaluer les composantes du produit selon deux points de vue : la valeur perçue par le client et le [...]

La chaîne de valeur

La chaîne de valeur

La chaîne de valeur

La chaîne de valeur de Michael Porter est un modèle qui aide à analyser les activités spécifiques par lesquelles les sociétés peuvent créer [...]

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

Carte de visite-éthylotest, chaussettes Netflix connectées... La directrice de création de l'agence Fove passe en revue les campagnes qui ont [...]

Comment rationaliser son portefeuille d'agences

Comment rationaliser son portefeuille d'agences

Comment rationaliser son portefeuille d'agences

Nicolas Gondeau , cofondateur du cabinet de conseil Roth Observatory International, intervient auprès des directions marketing pour rationaliser [...]

Le cycle de vie client

Le cycle de vie client

Le cycle de vie client

Le cycle de vie client permet de mesurer l'investissement que l'on doit lui affecter : la conquête (coût élevé), la fidélisation (coût faible), [...]