Recherche

Com One développe le Minitel du futur

Publié par le

Selon une étude IDC, le marché des terminaux dédiés à Internet représentera en 2002 plus de 57 millions d'unités, et les PC seront minoritaires. L'@MAX se positionne comme une solution alternative.

  • Imprimer


Si la navigation sur Internet à partir d'un PC est aujourd'hui la plus couramment répandue, qu'en sera-t-il demain ? IDC répond en partie à cette question en affirmant que dans trois ans les ordinateurs seront minoritaires dans le spectre des terminaux donnant accès au Web. Parmi les différentes solutions envisagées pour les suppléer, la télévision et le téléphone mobile sont celles qui réunissent le plus de suffrages, quelques ambitieux pariant même sur la montre interactive. De son côté, la société bordelaise Com One, spécialisée dans la conception de produits de télécommunication, vient de présenter au public à l'occasion du salon Internet World Expo à New York, l'@MAX, un terminal novateur, aussi simple d'utilisation que le Minitel et intégrant toutes les fonctions de navigation sur Internet (courrier électronique, téléphone mains libres, Minitel, fax et répondeur téléphonique). L'@MAX s'adresse en priorité aux non-utilisateurs de PC bien sûr, ainsi qu'aux grandes entreprises possédant des flottes importantes de terminaux vidéotex. France Télécom expérimente actuellement le produit afin de compléter sa gamme de terminaux non-PC de type Minitel. La mise en circulation de l'@MAX auprès du grand public ne se fera pas avant le premier trimestre 2000, le projet étant en pleine phase d'industrialisation. Outre les opérateurs téléphoniques, les fournisseurs d'accès à Internet constituent l'un des réseaux que souhaite privilégier Com One pour la distribution de l'@MAX, ces derniers recherchant de plus en plus à offrir à leurs clients une solution globale comprenant le cas échéant un terminal. En considérant qu'à l'avenir, Internet sera accessible à travers trois univers de vie, la maison, le bureau et la mobilité, l'@MAX possède l'avantage de répondre à au moins deux de ceux-là. Le second avantage que possède l'@MAX sur les PC réside dans le fait qu'il possède une durée de vie nettement plus longue puisqu'il ne nécessite pas une réactualisation permanente de ses organes fonctionnels (les logiciels). Version moderne du Minitel, l'@MAX devrait le supplanter dans les foyers, reste à savoir à quel prix il sera mis en vente.

TANGUY LECLERC

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

Article écrit par Dareboost

Dareboost

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

L’analyse des résultats des tests de vitesse de ses pages web peut s’avérer ardue, surtout lorsque l’on est pas expert technique. Pourquoi alors [...]

Le quotidien d’un Social Seller

Article écrit par DEVELINK

DEVELINK

Le quotidien d’un Social Seller

Le quotidien d’un Social Seller

Le Social Selling, cette posture qui consiste à considérer les réseaux sociaux comme un levier permettant de générer du business, a déjà révolutionné [...]

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

...sont au nombre de 7 cette semaine. Au programme des initiatives marketing percutantes repérées ces derniers jours : Perrier organise des [...]

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Il n'y a pas que les nouvelles technologies, dans la vie. Ce mois-ci, Tilt ideas a repéré cinq initiatives dans lesquelles la techno n'a (presque) [...]

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Alors que l'employee advocacy devient un enjeu majeur pour les entreprises, LinkedIn publie un top des groupes qui suscitent le plus d'intérêt [...]

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

Article écrit par HAAS Avocats

HAAS Avocats

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

A un an de l’entrée en vigueur du texte, l’impréparation règne. Ces quatre lettres («GDPR», ou «RGPD» pour la version française), qui ne suscitaient [...]