Recherche

Cofidis propose son savoir-faire aux pros du MD

Publié par le

En créant Cofidis Datamining, la filiale de 3 Suisses souhaite faire connaître à ses partenaires du marketing et de la finance l'excellence de ses méthodes de scoring.

  • Imprimer


Cofidis, spécialiste du crédit par téléphone, est réputé pour son savoir-faire en matière d'analyses statistiques et mathématiques de fichiers. Et les scores que ses équipes scientifiques ont mis au point lui permettent de gérer au plus fin les risques d'impayés de certaines catégories de clientèle. Jusqu'à aujourd'hui, ses méthodes étaient gardées secrètes. Mais, selon Michel Masson, ancien dirigeant de Cetelem et administrateur de Cofidis, « notre société, si elle est connue du grand public, a un déficit d'image auprès de ses partenaires naturels, les professionnels de la finance et du marketing ». C'est donc en créant Cofidis Datamining, que la firme de Wattrelos compte renforcer ses liens avec les professionnels du MD. Cette activité proposera un service d'assistance à l'optimisation de la gestion (commerciale, marketing ou risque) des fichiers, en utilisant les méthodes qui ont fait le succès de Cofidis. Les prestations seront de deux types. Standards, tout d'abord, elles pourront s'appliquer à une campagne. Dans ce cas, en fonction du volume des mailings, Cofidis Datamining se chargera de choisir dans le fichier de l'annonceur la cible ayant mathématiquement le meilleur rendement, et déterminera quel argumentaire lui proposer pour la sensibiliser. En matière de maîtrise du risque également, banques et assurances pourront utiliser les scores de Cofidis. « Nous fournirons les clés du modèle. Nos clients n'auront plus qu'à l'appliquer à leurs fichiers », précise Michel Masson. A côté de ces prestations standard, Cofidis Datamining propose une démarche plus élaborée, permettant de bâtir un historique des résultats des modèles élaborés. « Il s'agit, poursuit-il, de vérifier si le modèle reste efficace dans le temps. Les modèles de scores sur le risque ont tendance à rester efficaces longtemps mais pour le marketing, c'est moins évident. » Cofidis Datamining est rattachée à la holding Cofidis International. Elle compte pratiquer, selon Michel Masson, des tarifs « normaux, moins chers que ceux proposés par certaines sociétés américaines qui délirent ». Localisée à Paris - une première pour Cofidis -, la société s'appuiera sur une équipe de jeunes chercheurs, mais aura aussi recours aux forces de la maison-mère. « Notre équipe fera du sur-mesure, précise Michel Masson. Nous voulons échapper au syndrome de la boîte noire. Le client doit comprendre parfaitement le mécanisme des modèles que nous créeront. » A ce jour, cinq personnes travaillent au siège de Cofidis Datamining. D'ici 2003, la vitesse de croisière devrait être atteinte avec une quinzaine de personnes.

Olivier Brusset