Recherche

Clarins veut parfaire sa relation consommateur

Publié par le

Un an après le lancement de son site de vente en ligne, la marque de cosmétiques souhaite à présent peaufiner sa stratégie relationnelle et accélérer le recrutement de clients sur le Web.

  • Imprimer

Alors qu'elle avait été précurseur dans le domaine du Web en lançant son site corporate en 1999, la marque Clarins a ensuite mis du temps à passer à l'étape suivante, celle de l'e-commerce. En effet, la marque ne propose son espace marchand (conçu par l'agence Nurun) que depuis 2007 pour les versions française et américaine, et vient de lancer le site anglais. Pour l'heure, Clarins réalise 1 à 3% de son chiffre d'affaires sur Internet, mais ne souhaite pas nécessairement faire de ce média un canal de vente important. «Notre objectif premier est de servir le consommateur. Le rôle du site web est de construire et travailler cette relation client, mais aussi d'apporter aux internautes des informations sur la marque et ses produits», explique Eric Bordron, directeur e-commerce chez Clarins. Depuis plus de six mois, la marque de cosmétiques travaille avec LSF Interactive pour recruter de nouveaux clients sur la Toile. «Nous avons été séduits par l'approche de LSF Interactive. Ils investissent le montant des campagnes et nous facturent lorsque la vente est réalisée. Cette logique inverse est attrayante pour une activité qui démarre», rapporte Eric Bordron.

Au menu des prochaines semaines: le démarrage d'un programme de coregistration afin d'acquérir des clients au fil de l'eau et de manière régulière. «Nous allons tester des approches différentes selon la typologie de prospects, avec des offres privilèges, des contenus éditoriaux, des échantillons...», explique Maxime Sarrade, directeur général Europe de LSF Interactive. Dans le cadre de sa politique de marketing relationnel, Clarins diffuse, par ailleurs, 3 à 4 newsletters mensuelles, en fonction des pays.

Clarins veut faire de son site marchand, lancé l'an dernier, un canal de relation client.

Clarins veut faire de son site marchand, lancé l'an dernier, un canal de relation client.

Identifier les internautes

«En 2008, nous souhaitons poursuivre notre courbe d'apprentissage sur le Web. Lancer un site d'e-commerce était quelque chose de très engageant car nous passions du B to B au B to C», souligne Eric Bordron. Désormais, la marque souhaite accélérer son expérience web et identifier les meilleures pratiques.

Cette année, Clarins compte attirer toujours plus de trafic sur son site via e-mailing, bannières, search marketing, affiliation et référencement. Attirer puis identifier les internautes qui se rendent sur le site représente donc une première étape pour Clarins qui, selon Eric Bordron, préfère «marcher avant de trottiner».

Points clés

Groupe Clarins
- CA 2008: 1 MdEuros.
- Résultat d'exploitation:
111 MEuros.
- Résultat net:
90,7 MEuros.
- Marques:
Thierry Mugler, Parfums Azzaro, Clarins.

Céline OZIEL

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

Article écrit par DEVELINK

DEVELINK

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure. La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

La transformation digitale est l'opportunité pour les entreprises de réconcilier l'humain et les technologies digitales. L’humain et une vision [...]

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Article écrit par Channable

Channable

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Amazon jouit d’un trafic exceptionnel, aussi bien en termes de quantité que de qualité. Ses 23 millions de visiteurs uniques par mois en font [...]

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Le média sportif du groupe Amaury dévoile un nouveau site mobile pour améliorer l'expérience utilisateurs de ses 1,6 millions de mobinautes [...]

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

Article écrit par HAAS Avocats

HAAS Avocats

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

La première vision de la smart city est dite top down. Centralisée, elle est portée le plus souvent par un ou plusieurs acteurs, souvent de [...]

Le CSA autorise les coupures pub des JT de TF1

Le CSA autorise les coupures pub des JT de TF1

Le CSA autorise les coupures pub des JT de TF1

La décision du CSA est tombée mercredi 19 juillet : TF1 pourra entrecouper ses journaux télévisés de 13h et de 20 heures de publicités. Une [...]

Le viral, un enjeu vital

Le viral, un enjeu vital

Le viral, un enjeu vital

Créer un événement est une chose. Le transformer en vecteur de business en est une autre. Pour y parvenir, il faut notamment qu'il soit correctement [...]