En ce moment En ce moment

Ciblons les voisins

Publié par le

Avec Proxia, sa nouvelle solution de prospection en B to C, Altria commercialise un fichier de 19 millions d'adresses de foyers français, garanti sans NPAI et sans doublons.

  • Imprimer


«Qui se ressemble s'assem-ble. C'est le principe de départ de cette offre de fichiers. Ce type de démarche est bien connu, mais fonctionnait peu auparavant car on manquait de critères de discrimination. Aujourd'hui, grâce au fichier du recensement de l'Insee et à notre savoir-faire, on peut retrouver, au niveau de la rue, l'adresse des prospects qui ressem-blent aux clients de l'annonceur. » Frédéric Guilmain, directeur de la Relation Client, présente ainsi Proxia, la nouvelle offre d'adresses business to consumer d'Altria, une filiale du groupe Wegener Direct Marketing France. Proxia, c'est un réservoir de 19 millions d'adresses de foyers français issu du fichier de France Télécom, comportant l'adresse complète et le numéro de téléphone. Des adresses régulièrement mises à jour, garanties sans NPAI - Altria utilise pour ce faire les fichiers Charade et Estocade de La Poste - et sans doublons. Il permet, dans un premier temps, de discerner le type d'habitat, vertical ou horizontal, le nombre de numéros de téléphone adossés à une adresse permettant de déterminer si l'habitat est du type résidentiel ou urbain. En outre, le fichier Insee permet de localiser les profils socio-démographiques qui se rapprochent de ceux des clients de l'annonceur. Enfin, un scoring prénom caractérise l'âge des prospects. « Nous prenons le fichier clients et le rapprochons de Proxia, précise Frédéric Guillemin. En sortie de traitement, l'annonceur peut ainsi disposer d'une cartographie au niveau de la rue de son fichier. » Une prestation commercialisée à des conditions avantageuses. En effet, la location du fichier ne se fait que sur la base d'un volume d'adresses net dédupliquées avec la base de données clients. Muni de ce fichier, l'annonceur pourra, s'il désire également disposer de données comportementales, faire appel à une autre filiale du groupe Wegener, Apollinis, qui mutualise des données comportementales sur les acheteurs de VPC, les loisirs, la grande consommation ou encore le caritatif et la Banque/Assurance.

Olivier Brusset

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

RGPD: la boîte à outils de Qualifio
Data
RGPD: la boîte à outils de Qualifio

RGPD: la boîte à outils de Qualifio

Par Amélie Riberolle

La plateforme d'engagements d'audiences digitales et de collecte de données annonce la version beta de sa RGPD Tool box, qui donne aux DPO un [...]

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Data
RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Corentin Mossiere

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité

Par Floriane Salgues

A moins de 100 jours de l'entrée en vigueur du règlement sur la protection des données personnelles (RGPD), où en sont les marques et leurs [...]

Renault met en place son DMP France avec Weborama
Data
Renault met en place son DMP France avec Weborama

Renault met en place son DMP France avec Weborama

Par Amélie Riberolle

Renault France, accompagné de l'agence conseil fifty-five, a choisi Weborama pour l'accompagner dans la mise en place d'un dispositif data-driven [...]