Recherche

Cap Qualité Courrier : La Poste satisfaite de son premier bilan

Publié par le

500 jours après le lancement de son plan d'action baptisé Cap Qualité Courrier, La Poste dresse son premier bilan. Avec une enveloppe de 3,4 milliards d'euros, la chaîne logistique du courrier a entamé sa modernisation pour faire face à la concurrence.

  • Imprimer


« Notre objectif est d'atteindre le quatrième rang du classement des prestataires du courrier en Europe en termes qualitatifs », assure Gabriel Hentzen, directeur général des opérations courrier au sein de La Poste. D'où le lancement, il y a seize mois, de Cap Qualité Courrier, programme destiné à améliorer les services de l'opérateur postal. Ce plan d'action passe par l'acquisition de matériels de nouvelle génération pour traiter les plis. Deux centres de tri en sont déjà pourvus et deux autres le seront d'ici la fin de l'année. « Ces nouvelles machines traitent le flux de courrier avec plus de vélocité.Cette automatisation n'entraînera pas de plan social, mais nous profiterons de certains départs à la retraite pour optimiser nos équipes », avoue Gabriel Hentzen. Sur l'enveloppe totale de 3,4 milliards d'euros débloqués pour la mise en oeuvre de ce programme, 862 millions concernent donc l'achat de plusieurs centaines de machines de tri industriel et 147 millions d'euros sont dédiés à l'acquisition d'un SIE (système d'interprétation de l'enveloppe) qui permet le routage des plis. Le solde de l'enveloppe sera destiné à la rénovation des bâtiments (pour 1 milliard d'euros), au personnel (pour 800 millions d'euros), et aux différentes dépenses liées au programme. A terme, en 2010, La Poste estime pouvoir proposer à ses clients, professionnels et particuliers, une livraison en “J+1” (le lendemain du dépôt) pour 90 % du courrier, contre 79,1 % en 2005 et 81 % actuellement.

Après le tri, les oblitératrices…

En marge de son Cap Qualité Courrier, La Poste renouvelle également son parc d'oblitératrices. L'opérateur a signé un contrat d'exclusivité avec le constructeur Neopost qui lui fournira dans un premier temps 200 oblitératrices IJ-85, nouveau matériel doté d'une technologie jet d'encre. terme, cet accord pourrait concerner jusqu'à 600 unités, soit l'ensemble du parc de La Poste.

Samir Azzemou