Recherche
Se connecter

Camif : la vérité est dans l'objectif

Publié par le

Grand cataloguiste, la Camif joue à fond la carte de la véracité, au niveau des visuels notamment. Pour réussir dans cette entreprise, la Camif a créé ses propres studios photo, qui devraient, à terme, devenir un centre de profit pour l'entreprise !

  • Imprimer


La Camif est le troisième vépéciste français et vend essentiellement auprès des personnels de la fonction publique. Elle produit régulièrement un catalogue recensant l'ensemble de son offre, et utilise les mailings de manière ponctuelle, pour des promotions sur certains articles. La politique graphique de la Camif, c'est la véracité. Comme l'indique Bruno Sachet, coordinateur de la Direction de la Publication de la Camif : « Le but est de générer des ventes, pas des annulations, ce qui ne serait pas bon pour la fidélisation du client et pour les comptes de résultats. Pour cela, nous cherchons à reproduire le plus fidèlement possible les articles que nous commercialisons, texture des vêtements y compris. Il faut que le consommateur final puisse voir tous les détails. C'est pour cela que nous réalisons nous-mêmes toutes nos photos à part quelques clichés produits par nos fournisseurs. » A cet effet, la Camif a monté une infrastructure de deux studios sur son site, qui intègrent 21 plateaux sur 6 000 m2. Toute cette infrastructure, de même que l'achat d'art, sont gérés en interne. En revanche, les photographes sont des freelance qui travaillent à partir de maquettes très précises, élaborés à l'aide d'un système de visualisation 3D sur ordinateur. Ce qui permet de présenter les ambiances de mobilier avec des perspectives exactes. Et le système détermine automatiquement la focale de prise de vue et l'emplacement du photographe. Le stylisme est également assuré par des personnels externes, ce qui permet au vépéciste d'avoir des idées neuves provenant de l'extérieur. Ces studios ont été amortis en moins de trois ans et ils sont destinés à devenir un centre de profit. « Nous allons travailler en tant que prestataires pour des clients externes, dans le hors-médias, pour tout ce qui est publication ainsi que pour la production d'écrans Internet ou Minitel. Nous commençons également à développer l'usage de la photo numérique, pour le "pack shot" de produits bruns principalement. Nous démarrons juste ce type de photo, car la technologie commence à être vraiment au point. Mais elle ne s'adapte pas pour l'instant à tous les domaines, le mobilier notamment. En revanche, nous utilisons Photoshop régulièrement, pour les pages institutionnelles ou les publicités, ainsi que pour retoucher des photos de produits », poursuit Bruno Sachet. Le vépéciste dispose également d'une base d'images indexée très importante, qui lui permet de retrouver très rapidement un visuel s'il en a besoin pour un mailing, par exemple. En revanche, les dessins sont très peu utilisés, sauf pour des pages institutionnelles ou de promotion. « La photo est tout de même plus proche de notre métier », précise Bruno Sachet.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

20 Minutes prend le virage du Digital First
Média
20 Minutes prend le virage du Digital First

20 Minutes prend le virage du Digital First

Par Laurence Moisdon

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé ce 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement [...]

RTL AdConnect renforce sa présence en Asie
Média
RTL AdConnect renforce sa présence en Asie

RTL AdConnect renforce sa présence en Asie

Par Laurence Moisdon

RTL AdConnect annonce deux partenariats avec Orbimedia et Comkeys, basées respectivement au Japon et en Chine. Des signatures qui montrent une [...]

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France
Média
MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

Par Laurence Moisdon

Audience Square et La Place Media s'allient pour créer Mediasquare : la plus grande place de marché média en France. Les annonceurs auront ainsi [...]