Recherche

Camif Collectivités dans le giron de Manutan

Publié par le

Manutan a annoncé fin mars la reprise de la totalité des actifs de Camif Collectivités. L'ancienne filiale du groupe mutualiste Niortais sort ainsi de la tourmente.

  • Imprimer

C'est désormais officiel, Manutan est le repreneur officiel de Camif Collectivités, la branche dédiée aux acheteurs publics et acteur important du secteur scolaire du groupe Camif SA. La structure, qui préparait depuis deux ans son autonomie, sort ainsi définitivement du giron du groupe niortais. Bien que financièrement solide (3 millions d'euros de résultat d'exploitation en 2008), Camif Collectivités avait été victime d'un amalgame lors de la liquidation judiciaire de Camif Particuliers, en octobre dernier. «Certains de nos clients ont même jeté notre catalogue général début mars pensant que nous n'existions plus», explique Christophe Bureau, le directeur général de Camif Collectivités. Le rachat par Manutan, spécialiste de la vente à distance d'équipements industriels, pour 2,6 millions d'euros, devrait permettre à l'entreprise de développer son chiffre d'affaires et d'améliorer sa rentabilité en jouant sur les synergies avec les autres entités du groupe en termes de clients, de produits et de canaux de distribution. «Camif Collectivités va apporter à notre groupe son savoir-faire sur le secteur médico-social, véritable relais de croissance pour l'entreprise, précise Jean-Pierre Guichard, président de Manutan. Nous voulons également améliorer la marge en négociant de manière conjointe avec nos fournisseurs communs.» Un accent particulier sera également mis sur le développement du canal Internet, qui ne représente encore que 4% du chiffre d'affaires VAD de Camif Collectivités et sur CCE, la marque en propre de mobilier lancée il y a deux ans par l'entreprise.

En parallèle, le groupe Manutan mène une réflexion sur la conservation du nom de Camif Collectivités. «Nous bénéficions de l'exploitation gratuite du nom pendant une période de 5 ans reconductible 2 ans mais, pour l'heure, aucune décision n'a encore été prise», conclut Jean-Pierre Guichard.

Christophe Bureau (Camif Collectivités):

«Notre résultat d'exploitation a été d'environ 3 millions d'euros en 2008.»

Isabelle SALLARD